Lyon fête le départ de Ben Ali

Date de publication : 16/01/2011

Ils se sont retrouvés devant le consulat tunisien ce samedi avant de se disperser dans le centre-ville de Lyon pour afficher leur satisfaction après le départ de Ben Ali. Parmi eux, Cherif Ferjani, professeur à l’université Lyon II. Leurs objectifs : rendre hommage aux victimes de la répression, exiger des élections démocratiques et obtenir que le président déchu soit jugé dans son pays. Car les tunisiens ont subi pendant des années le système mis en place par Ben Ali et ses proches, notamment le clan de son épouse, les Trabelsi. Vendredi, le départ d’un vol Tunis-Lyon avait été retardé car le commandant de bord avait exigé que des membres de la famille de l’épouse du chef de l’Etat descendent de l’avion avant de décoller. En France, ces manifestations auraient rassemblé plus de 8 000 personnes.

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.






Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo