Conseil général : Mercier réélu président

Date de publication : 31/03/2011

Il a fallu trois tours à Michel Mercier pour être réélu président du conseil général du Rhône. En effet, aux deux premiers tours, un des élus de sa majorité a voté blanc.
Michel Mercier a donc recueilli 27 voix sur 54 contre 20 à Thierry Philip, le candidat du PS, 3 à l’écologiste Gilles Buna et 3 au communiste Martial Passi. Malgré le secret des votes, tous les regards se sont portés sur le divers droite Jean-Jacques David, maire du 6e arrondissement, qui a battu Dominique Perben dimanche dernier dans le 6e canton de Lyon. Au troisième tour, seul deux candidats sont restés en lice, Michel Mercier qui l’a emporté avec 28 voix et le socialiste Thierry Philip (26 voix).
Certains élus PS avaient tenté ces derniers jours de convaincre le radical Bernard Fialaire, maire de Belleville-sur-Saône, de prendre la tête d’une alliance élargie du PC au centre-droit. Base de cette alliance : les ambiguïtés de l’UMP vis-à-vis du FN. Mais deux des trois élus communistes étaient opposés à cette stratégie. De plus, si Fialaire avait franchi le pas, son geste aurait été interprété, à un an de l’élection présidentielle, comme le début d’une guerre ouverte entre les proches de Jean-Louis Borloo et l’UMP. Finalement, Fialaire a donc refusé cette alliance et il a précisé lors de cette séance avoir reçu “toutes les assurances” de la part de Michel Mercier.
“Une opposition exigeante”
Tous les élus de l’opposition sont quand même revenus sur ce point en reprochant à Michel Mercier d’avoir cautionné la stratégie UMP du “ni PS ni FN”. Que ce soit Jacqueline Vottero, la doyenne PS qui s’est déclarée “blessée” par cette attitude, ou Thierry Philip, qui a annoncé une opposition “attentive, exigeante et constructive”.
Michel Mercier a rétorqué qu’il avait pris ses responsabilités au moment où il avait du les prendre. Une allusion claire aux élections municipales de 2001 où il s’était retiré entre les deux tours en refusant une alliance avec Charles Millon, réélu président du conseil régional en 1998 avec les voix du FN. Ce qu’a reconnu l’écologiste Gilles Buna tout en reprochant à Michel Mercier ses “silences”.
Le président du conseil général a également insisté dans son discours inaugural sur la nécessité d’entendre le message des électeurs qui se sont abstenus mais aussi de ceux qui ont voté écologistes. “Cela veut dire que nous devons aborder les dossiers d’une nouvelle façon.”

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.



12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo