Conseil régional : polémique autour d’Alexandre Gabriac

Date de publication : 08/04/2011

Lors de la séance plénière qui s’est tenu jeudi et vendredi, le président socialiste du conseil régional Jean-Jack Queyranne et les élus de sa majorité ont dénoncé la présence dans cette assemblée d’Alexandre Gabriac, d'un élu FN dont une photo où on le voyait en train de faire le salut nazi a circulé sur internet. “La présence de cet élu déshonore notre assemblée" a déclaré l’élue PS Sarah Peillon. Le centre et l’UMP sont également montés au créneau. Pour sa défense, le FN a parlé d’un “montage” et dénoncé un “lynchage”.
Un jeune élu dont les fréquentations douteuses étaient déjà connues avant son élection au conseil régional en mars 2010. Alors qu’il était responsable de la section jeune du Front National dans l’Isère, il avait croisé la route au printemps 2007 de Florent Morat. Cet ancien para l’avait invité chez lui pour lui parler de son intention de former un groupe “paramilitaire”.  Après quelques entraînements en forêt, Florent Morat, son frère, et trois complices, avait décidé de voler des armes au centre de tir de Saint-Andéol. Les gendarmes avaient eu vent du projet et les attendaient sur place. Mais Florent Morat ne s'est pas laissé arrêter immédiatement et il a tiré sur le commandant Ambrosse, qui dirige alors les opérations. Ce gendarme sera mortellement blessé. Gabriac n’a pas été impliqué dans ce braquage mais en reconstituant le parcours de Morat, les enquêteurs ont découvert cette étonnante rencontre. Florent Morat a été condamné à 25 ans de prison par la cour d’Assises en février 2010.


http://www.mag2lyon.com/article/10764/Letrange-affaire-de-Saint-Andeol

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 





12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo