Etienne Tête perd son titre d adjoint

Date de publication : 16/05/2011

Avec 50 contre son maintien dans ses fonctions d'adjoint, 13 abstentions et 8 pour, Gérard Collomb vient d'obtenir l'aval du conseil municipal de Lyon pour écarter l'écologiste Etienne Tête. Les Verts se sont opposés à cette décision sauf trois élus, Gilles Buna, Françoise Rivoire et Alain Giordano.

“Nous pensons qu’un maire peut être en désaccord avec des membres de sa majorité à condition que ce soit réellement motivé, discuté et concerté. Ça n’a pas été le cas”, a regretté Pierre Hémon, président du groupe Europe Ecologie au conseil municipal. Alors que le centriste Christophe Geourjon a reproché à Gérard Collomb ne pas tolérer le débat dans sa majorité et “de punir celui qui parle haut et fort”. Cette “révocation” illustre pour cet élu la dérive “autocratique” du maire de Lyon.
En revanche, Gilles Buna, adjoint Verts à l’urbanisme, a justifié son choix : “à un moment, quand les désaccords s'accumulent, il y a une logique de démission ou de renonciation.” Tout en saluant l’homme : “Je voulais dire à Étienne Tête que j'apprécie ses qualités et qu'il saura les faire valoir sur des combats qui lui sont chers et qui sont respectables".’¨Président du groupe PS au conseil municipal, Jean-Yves Sécheresse, a été encore plus direct, en déclarant que les socialistes étaient “lassés” car Etienne Tête avait “cessé d'être solidaire depuis bien longtemps” et réservait “ses meilleurs coups pour le camp auquel il dit vouloir appartenir.”
L’opposition UMP et divers droite s’est abstenue, Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, évoquant un “règlement de compte interne à la majorité”. Quant au radical valoisien Patrick Huguet, il a reproché à Gérard Collomb d’avoir trop souvent humilié son adjoint tout en lançant à Etienne Tête qu’il aurait été préférable “de partir volontairement plutôt que d’être chassé”.
Au final, Gérard Collomb a justifié sa décision en listant la liste des points de divergence d’Etienne Tête avec sa politique qui finit par constituer selon lui “une ligne continue”, tout en rappelant des déclarations où son adjoint écologiste l’avait accusé de se compromettre ou de mentir, “touchant ainsi à son honneur”.

 

Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo