La transformation de la Sucrière’¨’¨

Date de publication : 12/07/2011

C’est GL Events, le leader européen de l’événementiel associé à Voies Navigables de France qui vont gérer ce nouveau site de 11 000 m2, après un investissement estimé à 20 millions d’euros. Avec au rez-de-chaussée et au premier étage, des espaces d’expositions, de spectacle et de concerts... Puis des bureaux sur plus de 3 000 m2 avec loggias et vue imprenable sur la Saône (250 euros le m2). Et enfin un club lounge sur le toit pouvant accueillir 800 personnes. ’¨La chantier a été confié à Icade et William Vassal de Z Architecture qui a tenu à respecter l’authenticité de ce bâtiment créé en 1931, au sein du port Rambaud, pour stocker les sacs de sucre, en provenance de Marseille. Depuis quelques années, la Sucrière était utilisée uniquement pendant la Biennale d’Art contemporain ou les Nuits sonores. Donc pas assez pour ce quartier en mouvement. ’¨Mais la mairie n’a pas souhaité investir pour réhabiliter ce bâtiment à vocation culturelle. “La culture, ça rapporte quelques fois, mais ça coûte surtout beaucoup” a précisé Gérard Collomb, le maire de Lyon, préférant confier le projet à des investisseurs privés. Expositions culturelles, foires, mais aussi salons commerciaux et galas pourront donc être organisés dans le hall central de près de 500 m2... “Une site complémentaire à l’offre existante : Eurexpo et le Palais des Congrès” a précisé Olivier Ginon, le patron de GL Events qui a tenu à répondre aux attaques concernant son “monopole” à Lyon : “Toutes les grandes métropoles dont Paris s’appuient sur un

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.



12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo