La gauche majoritaire au Sénat

Date de publication : 26/09/2011

“Pour la première fois depuis 1958, l’alternance au Sénat parait possible”, souligne Jean-Jack Queyranne, président PS du conseil régional, en saluant notamment dans son communiqué l’élection dans la Loire de Cécile Cukierman, 35 ans, membre de son exécutif. Mais aussi du maire socialiste de Saint-Etienne Maurice Vincent. “Une victoire historique”, s’enthousiasme Sylvie Guillaume, député européenne pour qui ce résultat témoigne de l’exaspération des élus élus locaux vis-à-vis de la politique de Nicolas Sarkozy, notamment de sa réforme territoriale”.
Cette victoire de la gauche était devenu mathématiquement possible car elle a gagné de nombreuses collectivités territoriales lors des dernières élections locales. Or, c’est justement un collège d’élus locaux qui élisent les sénateurs. Mais certains observateurs estimaient qu’il y avait encore de fortes incertitudes du fait du poids des élus “sans étiquettes”, assez souvent centristes ou divers droite, et de la possibilité d’alliances surprenantes dans les couloirs pour l’élection du président de cette assemblée.

Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo