L'épilepsie victime de la crise

Date de publication : 19/12/2011

Interview du Pr Philippe Ryvlin qui porte ce projet avec les Drs Arzimanoglou et Kahane.

Pourquoi cet institut prend autant de retard ?
Philippe Ryvlin : Parce que la situation économique est difficile, notamment pour les Hospices Civils de Lyon qui doivent participer au financement de cet institut. Cette année, il y a eu en plus un changement de tarification de certains actes liés au traitement de l’épilepsie qui sont désormais moins cotés. En clair, pour chaque patient soigné à l’hôpital, on touche un peu moins d’argent. Résultat, le budget prévisionnel de l’Institut se retrouve déficitaire. Il nous faut donc repenser ce projet.
En quoi consistait ce projet au départ ?
Il s’agissait de créer, près de l’Hôpital Femme Mère Enfant, un grand bâtiment consacré aux épilepsies de l’enfant. Lyon dispose en effet d’un leadership national dans ce domaine. Avec des techniques de pointe, comme les enregistrements EEG intra cérébraux, des électrodes dans le cerveau qui permettent de localiser la zone à opérer. Mais dans ce projet, il s’agissait surtout de rassembler sur un même site l’activité de soins, la recherche y compris internationale, un centre de ressources avec des associations de patients, ainsi que les industriels et biotech, liés à l’épilepsie.
Ce projet est abandonné ?
Non, il est recalibré. En fait, on va garder la partie médicale au sein de l’hôpital Femme Mère Enfant. Soit 5 millions d’économie pour les HCL, qui correspondaient à la construction du bâtiment. Mais on espère quand même passer de 3 à 10 lits dans notre service d’ici fin 2012. Au lieu de 14 programmés dans le projet d’origine. Ce qui devrait nous permettre d’opérer plusieurs dizaines de patients par an, contre 30 aujourd’hui.  
Et pour le reste du projet ?
Notre objectif reste quand même de construire un bâtiment spécifique à l’horizon 2013, grâce à la fondation IDEE, qui mène ce projet depuis le début. Nous avons déjà recueilli 2 millions d’euros. Nous avions obtenu en plus une promesse d’aide du Grand Lyon et de la Région, qu’il faudra désormais rediscuter. Mais nous aurons forcément besoin de fonds supplémentaires, grâce à des soutiens locaux... Et les prochains mois seront décisifs.
Ce n’est pas un peu frustrant de renoncer à votre “grand projet” ?
Forcément un peu. Mais la réalité économique nous contraint. J’ai des collègues en Grèce. La situation de la santé y est plus grave que chez nous ! Il faut donc continuer à avancer. Et la frustration n’est rien à côté du véritable enjeu qui est une meilleure prise en charge des enfants malades.
Mais est-ce que l’épilepsie est une pathologie qui nécessite vraiment de tels investissements ?
L’épilepsie est une maladie vraiment invalidante, qui touche quand même 500 000 personnes en France. Dont 80 000 enfants. Les deux tiers vont bien car ils sont traités efficacement par les médicaments. Mais pour les autres, la fréquence des crises peut les obliger à rester cloîtrés chez eux. Ils ne peuvent pas conduire, pas exercer certains métiers... Et pour les enfants, le risque, c’est qu’ils soient exclus du système scolaire... Tout ça, alors que l’opération guérit 80 % des patients !’¨
Mais ça coûte très cher d’opérer des patients !
Il faut en effet compter 30 000 euros par malade. Mais on a évalué qu’un patient épileptique coûte 400 000 euros tout au long de sa vie à cause des soins, mais aussi parce que la plupart du temps, il ne travaille pas. Il s’agit donc d’un investissement rentable ! Notre projet devait d’ailleurs permettre de faire économiser des millions à la sécurité sociale.
Alors, où est le problème ?
De l’extérieur, on a l’impression qu’il n’y a qu’une seule enveloppe, celle de nos impôts. Mais en réalité, l’Etat demande aux Hospices Civils de Lyon, qui doivent réduire leur déficit, de prendre en charge cet investissement. En échange de quoi, ils touchent seulement 12 000 euros par intervention. Ce qui n’est pas assez. Les retombées bénéficiant à l’Etat et la sécurité sociale sur le long terme. Donc, ce n’est pas la structure qui investit qui encaisse les bénéfices...
Il est peut-être plus urgent d’investir pour la lutte contre le cancer et Alzheimer...
L’OMS vient justement de pointer qu’à sévérité et handicap équivalents, l’épilepsie est de très loin la pathologie la moins bien traitée en Europe. Notamment par rapport à Alzheimer, au cancer ou au sida... On estime en effet que 30 000 enfants en France ont une épilepsie mal contrôlée par les médicaments et que près de 20 000 pourraient bénéficier d’une intervention... Alors qu’on en opère une centaine !
Il y a une concurrence entre les maladies ?
La concurrence existe incontestablement entre les pathologies. L’épilepsie étant particulièrement mal placée. Notamment parce que les acteurs politiques sont plus facilement mobilisables sur des maladies qui risquent de les toucher un jour. Comme beaucoup, ils fonctionnent à l’affectif...
Pour vous, cette maladie est clairement négligée ?
Oui. Mais il y a d’autres explications. L’épilepsie est souvent méconnue, même par les professionnels de santé. Certains médecins généralistes ou pédiatres ont une  connaissance limitée sur le sujet ou qui date de 20 ou 30 ans. Résultat, ils ne parlent même pas de la possibilité d’une opération à leur patient. Ensuite, il y a un vrai problème de lobbying au niveau des patients.
Quel problème de lobbying ?’¨
L’épilepsie est une maladie qui est restée honteuse pendant des siècles. Car associée à la folie. Du coup, les patients sont restés discrets. Ils ne veulent pas être stigmatisés. Contrairement au sida, il n’y pas eu de coming-out. Alors même qu’on a des patients qui pourraient être actifs pour changer l’image de cette maladie : des dirigeants d’entreprises, hauts fonctionnaires ou grands sportifs... Nous espérons donc constituer à Lyon un porte-drapeau de l’épilepsie de l’enfant.

Propos recueillis par Maud Guillot

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

28/06/2020

Albigny-sur-Saône : Yves Chipier  (47,38%)

Bron : le LR Jérémie Bréaud (51,23%) bat le maire sortant PS Jean-Michel Longueval

Charbonnières-les-Bains : le maire sortant Gérald Eymard DVD est réélu (44,89%)

Charly : Olivier Araujo DVD (52,91%) bat la maire sortante Corinne Barbasso-Bruas

Chassieu : ex-aequo inhabituel entre deux DVD Jean-Jacques Selles et Sylvaine Coponat (42,09%) avec l'écologiste Joëlle Percet en arbitre (15,82%°

Collonges-au-Mont-d'Or : Le maire sortant DVD Alain Germain est réélu (59,48%)

Craponne : Sandrine Chadier DVD (50%)

Ecully : Sébastien Michel DVD (49,60%)

Francheville : Le maire sortant LR Michel Rantonnet (50,88%) est réélu avec seulement 72 voix d'avance sur Bernard Legrand

Genay : la mairie sortante Valérie Giraud l'emporte (50,65%)

Givors : Mohamed Boudjellaba a une courte avance (28,88%) sur Christiane Charnay (28,24%)

Meyzieu : le maire sortant LR Christophe Quiniou (37,70%) devance de peu le DVG Issam Benzeghiba (35,86%)

Mions : le maire sortant LR Claude Cohen (58,53%)

La Mulatière : Véronique Deschamps (51,16%)

Oullins : la maire sortante Clotilde Pouzergue DVD (51,32%) devance l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or : Patrick Guillot (50,20%

Saint-Didier-au-Mont-d'Or : Marie-Hélène Mathieu (50,29%)

Saint-Fons : Christian Duchêne (Union de la gauche) 51,68% bat la maire sortante centriste Nathalie Frier

Saint-Genis-Laval : la centriste Marylène Millet (45,08%) bat le maire sortant centriste Roland Crimier

Saint-Romain-au-Mont-d'Or : Jean-Marie Hombert (51,85%) bat Thierry Loir et le maire sortant Pierre Curtelin

Sathonay-Camp :Damien Monnier (51,32%)

Vaulx-en-Velin : la maire sortante PS Hélène Geoffroy est en tête (44,30%)

Villeurbanne : le candidat PS Cédric Van Styvendael (70,38%) gagne face à Prosper Kabalo



29/06/2020
Avec un potentiel de voix supérieur à 80 sur les 150 élus à la Métropole, le candidat écologiste devrait être élu Président de la Communauté urbaine ce jeudi 2 juillet face à François-Noël Buffet. Le résident sortant David Kimelfeld est également distancé 

Les résultats dans les 14 circonscriptions :

Elections Métropolitaines :

Les résultats définitifs par circonscription

Lyon Ouest

L'écologiste Bertrand Artigny est largement en tête avec 43,50% contre 28,63% pour Thomas Rudigoz (Liste Kimelfeld) et 27,87% pour Gérard Collomb (Liste Buffet)

Lyon Centre

L'écologiste Fabien Bagnon (47,31%) distance le président sortant David Kimelfeld (29,51%) et Pierre Chambon (Liste Buffet) (23,19%)

Lyon Nord

Le LR Pascal Blache (40,44%) devance Florence Delaunay (37,48%) et Catherine Panassier (liste Kimelfeld) (22,09%)

Lyon Est

L'écologiste Isabelle Petiot (45,24%) est largement devant Carole Burillon (liste Buffet) (29,86%) et Guy Corazzol (liste Kimelfeld) (24,90%) 

Lyon Sud

Large avance pour l'écologiste Thomas Dossus avec 56,55% des voix devant Myriam Picot (Liste Kimelfeld) (23,49%) et Christophe Geourjon (Liste Buffet) (19,95%)

Lyon Sud-Est

L'écologiste Nathalie Dehan gagne avec 47,25% devant Louis Pelaez (liste Collomb) (27,41%) et Michel Le Faou (liste Kimelfeld) (27,41%)

Villeurbanne

L'écologiste Bruno Bernard l'emporte largement (66,79%) face à Prosper Kabalo (33,21%)

Val de Saône

Marc Grivel (Liste Kimelfeld) 36,84% devance la centriste Michèle Vullien (Liste Buffet) 33,44% et l'écologiste Jérémy Camus (29,72%)

Plateau Nord Caluire

Le LR Philippe Cochet est en tête avec 52,75% contre 29,42% pour l'écologiste Séverine Hemain, 13,40% pour Cécilia Sanchez (13,40%) et 4,43% pour Emmanuelle Pelluet (Liste Collomb du 1er tour)

Rhône Amont 

La PS Hélène Geoffroy (48,72%) devance le LR Christophe Quiniou (Liste Buffet) (39,07%).

Portes du Sud

La mairie communiste sortante de Vénissieux, Michèle Picard (39,87%), devance l'alliance dirigée par Yves Blein, député LREM (33,65%)

Portes des Alpes

Le maire LR de Saint-Priest Gilles Gascon (liste Buffet) 46,35% devance l'écologiste Véronique Moreira (41,03%) et le RN Rémi Berthoux (12,61%)

Lônes et Coteaux

L'écologiste Jean-Charles Kohlhaas (36,61%) arrive tout juste en tête devant François-Noël Buffet (36,07%) soutenu par Gérard Collomb et Jean-Luc da Passano (liste Kimelfeld) (27,32%)

Ouest

Le LR Pascal Charmot est en tête avec 45,07% devant l'écologiste Hélène Dromain (30,16%) et Alain Galliano (liste Kimelfeld)(24,77%)




28/06/2020
Un hors-série pour l'été

28/06/2020

Une programmation originale pour cet été



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo