Dominique Perben se retire

Date de publication : 09/01/2012

“Après mûre réflexion, j’ai décidé de ne pas me représenter aux élections législatives dans la 4e circonscription de Lyon.” Dans un long communiqué, le candidat malheureux de la droite lyonnaise aux élections municipales de 2007 revient sur sa carrière comme député-maire de Chalon-sur-Saône puis ministre. Il précise avoir pris cette décision “sans regret, ni amertume” et avoir été “heureux en politique”. Mais il admet ses torts dans cette fameuse campagne ratée en estimant n’avoir “peut être pas su faire passer le message” malgré son “projet ambitieux”. Il souhaite aujourd’hui que son retrait facilite “le renouvellement, la diversité et la clarté des débats” et précise également dans un entretien au Progrès que cela signifie un retrait total de la vie politique “en tant qu’élu” mais qu’il compte participer à la campagne présidentielle. Dominique Perben précise en effet aider Nicolas Sarkozy sur l’outre-mer.
Déjà, Pierre Berat, un élu du 3e arrondissement, a annoncé son souhait de se présenter au nom de la droite dans cette 4e circonscription. Alors que Denis Broliquier, le maire divers droite du 2e arrondissement, salue ce retrait comme une “décision personnelle courageuse” mais reproche à Dominique Perben de laisser la direction nationale de l’UMP choisir qui va le remplacer pour affronter dans cette circonscription lyonnaise Najat Vallaud-Belkacem, la candidate du PS et porte-parole d’Hollande pour l’élection présidentielle, au lieu de laisser la place à un “candidat de terrain”. L’ancien ministre précise en effet “ne pas avoir de dauphin”.

Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo