Denis Broliquier, le local

Date de publication : 08/03/2012

Cet ancien journaliste de Lyon Figaro, où il s’était spécialisé dans l’économie, milite depuis les années 80. Engagé auprès à Démocratie Libérale, le parti d’Alain Madelin, il a ensuite travaillé auprès de Charles Millon, président du Conseil régional, avant de se lancer lui-même en politique. Tête de liste dans le 2e arrondissement en 2001 sur les listes Millon, il a battu Albéric de Lavernée, le maire sortant. Il a ensuite été élu conseiller général. A droite et à gauche, personne ne s’est privé de lui rappeler ses racines millonistes, en voulant l’étiqueter conservateur, voire réactionnaire. Mais il a réussi à se défaire de cette image. Ce qu’il doit avant tout à son caractère au fond modéré et ouvert. Déjà, aux élections municipales de 2008, quand Perben a décidé de récupérer les millonistes pour éviter une liste dissidente, les centristes ont accepté volontiers Broliquier qui est, désormais, présenté comme un divers droite. C’est d’ailleurs le nom qu’il a donné à son groupe. Mais derrière son aspect bonhomme, il est capable d’une analyse politique fine de la situation lyonnaise et conserve un vrai sens de la communication. Directeur pédagogique de l’Idrac, il a également de bons réseaux dans le patronat lyonnais. Il est aussi capable d’avoir des positions tranchées, sans jamais être trop agressif. Quand Collomb l’interpelle au Conseil municipal, Broliquier reste maître de lui-même. Sachant rebondir sur l’ironie du maire. Exemple au premier conseil municipal de 2012, quand Collomb a stigmatisé les “bougons” de l’opposition. Mais il laisse souvent à Jeanne d’Anglejan ou François Royer, ses adjoints certaines attaques. Enfin, aux dernières électi

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.



12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo