Premières réactions lyonnaises après la victoire d’Hollande

Date de publication : 06/05/2012

Les élus de l’agglomération tirent les leçons de ce second tour de l’élection présidentielle alors que les partisans du vainqueur expriment leur joie place Bellecour à Lyon.

"Cela fait longtemps que l’on attendait une telle soirée. Tout le monde est dans la joie. Mais, en même temps, avec le sens de la responsabilité, le sens du devoir à accomplir”, souligne Gérard Collomb, maire de PS de Lyon, dans un communiqué. Satisfait que le candidat qu’il soutenait soit en tête dans sa ville, il veut y voir "le témoignage de la confiance qu’accordent les Lyonnais à l’équipe municipale”.
"Hollande a tracé de nouvelles perspectives. Désormais, les défis qui nous attendent sont nombreux que ce soit sur le plan national avec la crise financière et morale de notre pays ou sur celui de l’Europe, a déclaré Jean-Jack Queyranne, président PS du conseil régional, Le Rhône est traditionnellement un département de droite mais la gauche progresse. Ça confirme le mouvement initié lors des Régionales, un mouvement à poursuivre lors des élections législatives."
Des déclarations enthousiastes qui se sont multipliées à gauche. "Je suis heureuse que les Français aient fait le choix du changement”, déclare la députée européenne socialiste Sylvie Guillaume qui affirme que ces cinq ans de sarkozysme resteront "un souvenir pénible pour beaucoup de Français.” Sylvie Guillaume accuse le président-sortant et sa majorité d’avoir "foulé au pied plusieurs principes républicains fondamentaux” mais aussi "abîmé la République par sa brutalité et sa volonté permanente de diviser les Français”. Elle espère qu’avec Hollande vienne "le temps de l’apaisement et de la réconciliation”.
Rassembler
Jérôme Sturla, le maire de Décines et conseiller général, prête au vainqueur "toutes les qualités pour rassembler les énergies individuelles et collectives pour relever ces défis auxquels notre pays est confronté.” Même sentiment du côté de Pierre-Alain Muet, qui y voit une formidable bouffée d’espérance "après 10 années d’incohérence, de division et d’injustice", en incluant la présidence Chirac.
La droite est évidemment moins à la fête. "C’est une triste nouvelle pour la France”, explique Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement et président de Lyon Divers Droite. Pour lui, c’est "un immense gâchis” car, après les grandes villes, les Régions et le Sénat, c’est un nouvel échelon politique qui bascule à gauche alors que la droite avait selon lui la capacité de l’emporter. Son diagnostic : l’UMP a eu tort de refuser une certaine diversité à droite. "Indépendance et liberté, c’est la voix que je préconise à Lyon depuis des années pour rassembler tous ceux qui ne se reconnaissent plus dans les partis institutionnels”, ajoute Denis Broliquier qui imagine son groupe comme "le fondement de la construction d’une autre droite.”
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

19/05/2019
Retrouvez le Grand Entretien accordé par Gérard Collomb à Mag2Lyon de mai en kiosque. Plus que jamais combattif et déterminé pour reconquérir sa métropole en 2020, le maire de Lyon juge sans langue de bois...

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo