Quel sens et quel crédit accorder aux évaluations extra-financières ?

Date de publication : 01/06/2012

"En France, le décret de la loi Grenelle 2 sur le reporting extra-financier vient d’être publié. Dès 2014, les entreprises de plus de 500 salariés avec un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros devront faire preuve de transparence sur les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités.
Dans le contexte d’une réglementation qui se structure, quel sens accorder aux évaluations de la performance extra-financière ?

Le Président Directeur Général d’une grande entreprise internationale, reconnue à l’époque pour ses performances extra-financières,  répondait à cette question en décembre 2008, lors du 3ème forum annuel du "reporting pour le développement durable”. Voici un extrait de son discours :
"Non seulement, nous devons être transparents sur ce que nous faisons, mais aussi devons-nous être perçus comme transparents. Nous avons compris cela depuis longtemps et c’est pourquoi nous avons été pionniers dans le reporting extra-financier. Au-delà d’appliquer les obligations statutaires et légales en matière de développement durable, pour nous, le reporting extra-financier constitue une manière pratique de  construire la confiance et la compréhension, permettre un dialogue constructif avec nos parties prenantes stratégiques et faciliter l’accès aux marchés, aux ressources, aux personnes et aux capitaux.

Suivre des indicateurs extra-financiers nous permet d’avoir des informations plus complètes pour éclairer nos processus de décisions et facilite également la capacité des investisseurs à mesurer le risque.”
Il rajoutait par ailleurs : "Pour notre entreprise, le développement durable est au centre de nos affaires. C’est indispensable si nous voulons durer en tant qu’organisation. Le dialogue que nous avons avec d’autres parties prenantes nous aide à prendre les bonnes décisions et à nous améliorer sans cesse. Le développement durable n’est pas une destination, c’est un voyage ! Et le reporting extra financier est pour notre entreprise une étape importante sur la route du succès.”

Quelle est donc cette entreprise, l’une des premières à être évaluée A+, soit la meilleure évaluation possible au niveau de la Global Reporting Initiative ? Il s’agit de… BP.
Mais en avril 2010 a eu lieu l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique qui a coûté la vie à onze personnes, sans compter les milliards engloutis et le désastre écologique causé. Au lendemain de cet accident, les agences de notation qui louaient les performances extra-financières de BP l’ont pointée du doigt en l’accusant d’être une entreprise non responsable.
BP était-elle en matière de responsabilité sociétale  une entreprise pionnière ou en retard ? Où est donc la vérité ? Dur de juger. Tant que le reporting extra-financier ne se professionnalisera pas, tant que les rapports développement durable des entreprises créeront un double langage entre discours et réalité, l’évaluation objective et juste sera bien difficile à établir.

A l’heure où la réglementation sur ce sujet se durcit, les évaluations extra-financières passées de BP constituent une invitation à la remise en question.  Quel crédit accorder aux évaluations des agences de notation extra-financières ? Ne gagneraient-elles pas à développer des approches plus qualitatives. Quel crédit accorder aux évaluations de la responsabilité sociétale de l’AFNOR et d’autres organismes de certification ?  Ca n’est peut être pas un hasard si l’ISO 26 000 - guide de référence en matière de responsabilité sociétale des organisations - a été structuré comme une norme de recommandation et non pas une norme certifiable.”
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

19/05/2019
Retrouvez le Grand Entretien accordé par Gérard Collomb à Mag2Lyon de mai en kiosque. Plus que jamais combattif et déterminé pour reconquérir sa métropole en 2020, le maire de Lyon juge sans langue de bois...

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo