Europe : Vers une union politique ?

Date de publication : 27/10/2012

Tribune

"Les responsables politiques lyonnais doivent s’exprimer”

"A la veille du conseil européen des 18 et 19 octobre derniers, le président de la République François Hollande a accordé une interview à plusieurs journaux. A défaut d’envolée lyrique, ce discours semble donc indiquer ce que sera la trame de la politique européenne de la France sous ce quinquennat.


Il a ainsi évoqué une « union politique » pour 2014. Il  est clair qu’en indiquant la date de 2014, il entend favoriser le dialogue avec les représentants du peuple puisque ce débat pourrait avoir lieu lors des prochaines élections au parlement européen de 2014. Cependant, hélas, l’expérience montre que lors des élections européennes, les débats sont largement en lien avec les enjeux politiques nationaux. En tout état de cause, les prochaines élections permettront aux partis politiques de se positionner par rapport à cette perspective d’union politique et, au-delà de cette dénomination, de lui donner un contenu.


Car, en effet, si la construction européenne doit continuer à avancer, encore faut-il qu’elle dispose d’une vision stratégique à long terme ; tel a toujours été le cas au cours des dernières décennies. Encore faut-il que l’on se mettre d’accord sur l’acception de ce terme tant il est vrai que les ambiguïtés en la matière sont nombreuses.


Le principal défi de l’Union politique, qui n’est pas nouveau, sera de donner un vrai visage politique à l’Europe afin de disposer, par exemple, d’un seul président de l’Europe ayant rang de chef d’Etat, d’un Parlement doté du pouvoir définitif de nomination du futur président de l’Europe à défaut de pouvoir l’élire au suffrage universel direct. Enfin, il s’agira de coupler cette avancée politique avec des avancées sociales afin de « réenclencher » cette envie d’Europe qui fait si cruellement défaut…


A cette fin, le débat doit avoir lieu dès maintenant entre le gouvernement et le Parlement en France, grâce à une structure qui devrait, au-delà de la gestion des affaires européennes au quotidien,  formuler des propositions dès l’année prochaine, en même temps, par exemple, que la mise en place finalisée du mécanisme de supervision bancaire par la banque centrale européenne. Cela aurait un sens politique évident.


La mise en place de cette union politique permettrait aussi d’agréger autour du couple franco-allemand d’autres partenaires lesquels éviteraient ainsi l’exclusivité d’une relation tant critiquée, même s’il est évident que l’entente entre ces deux grands pays de l’Union européenne demeure vitale pour les projets à venir, y compris et surtout dans la perspective de l’Union politique.


Le chef de l’Etat a estimé que ce qui menace l’Europe « c’est son absence » et qu’il s’agit aujourd’hui de « donner un sens à ses décisions » et « renouer avec l’espérance » : ainsi, la responsabilité des dirigeants européens est évidente. Mais cette ambition ne saurait se construire uniquement lors de négociations diplomatiques, mais avec une participation effective des peuples européens. D’où l’urgence  à mettre en place dès maintenant les moyens d’un vrai dialogue avec les peuples, qu’il ne faut pas éviter, dans la perspective des élections du Parlement européen au mois de juin 2014.


Il appartient aux représentants politiques de Lyon, qui est incontestablement une métropole qui compte en Europe, de prendre part à ce débat dans cette perspective.”

Patrick Martin-Genier
Maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris, spécialiste des questions européennes et président d’association à Lyon.


Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

28/06/2020

Albigny-sur-Saône : Yves Chipier  (47,38%)

Bron : le LR Jérémie Bréaud (51,23%) bat le maire sortant PS Jean-Michel Longueval

Charbonnières-les-Bains : le maire sortant Gérald Eymard DVD est réélu (44,89%)

Charly : Olivier Araujo DVD (52,91%) bat la maire sortante Corinne Barbasso-Bruas

Chassieu : ex-aequo inhabituel entre deux DVD Jean-Jacques Selles et Sylvaine Coponat (42,09%) avec l'écologiste Joëlle Percet en arbitre (15,82%°

Collonges-au-Mont-d'Or : Le maire sortant DVD Alain Germain est réélu (59,48%)

Craponne : Sandrine Chadier DVD (50%)

Ecully : Sébastien Michel DVD (49,60%)

Francheville : Le maire sortant LR Michel Rantonnet (50,88%) est réélu avec seulement 72 voix d'avance sur Bernard Legrand

Genay : la mairie sortante Valérie Giraud l'emporte (50,65%)

Givors : Mohamed Boudjellaba a une courte avance (28,88%) sur Christiane Charnay (28,24%)

Meyzieu : le maire sortant LR Christophe Quiniou (37,70%) devance de peu le DVG Issam Benzeghiba (35,86%)

Mions : le maire sortant LR Claude Cohen (58,53%)

La Mulatière : Véronique Deschamps (51,16%)

Oullins : la maire sortante Clotilde Pouzergue DVD (51,32%) devance l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or : Patrick Guillot (50,20%

Saint-Didier-au-Mont-d'Or : Marie-Hélène Mathieu (50,29%)

Saint-Fons : Christian Duchêne (Union de la gauche) 51,68% bat la maire sortante centriste Nathalie Frier

Saint-Genis-Laval : la centriste Marylène Millet (45,08%) bat le maire sortant centriste Roland Crimier

Saint-Romain-au-Mont-d'Or : Jean-Marie Hombert (51,85%) bat Thierry Loir et le maire sortant Pierre Curtelin

Sathonay-Camp :Damien Monnier (51,32%)

Vaulx-en-Velin : la maire sortante PS Hélène Geoffroy est en tête (44,30%)

Villeurbanne : le candidat PS Cédric Van Styvendael (70,38%) gagne face à Prosper Kabalo



17/08/2020

TÉLÉCONSULTATION ASSISTÉE 


17/08/2020
Un hors-série Mag2Lyon
9e édition en kiosque !

28/06/2020
Un hors-série pour l'été

28/06/2020

Une programmation originale pour cet été



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo