Entre bio et tradition

Date de publication : 16/11/2012

Né dans une famille de viticulteurs depuis quatre générations, il s’est associé en 2002 avec son père, André, pour cultiver les 23 hectares de vignes de la famille. Après des études d’oenologie et de viticulture, ce jeune homme de 31 ans cultive du Gamay mais aussi du Chardonnay. Une diversité qui lui permet de produire plusieurs vins dont du Beaujolais blanc, des crémants de Bourgogne ou encore des Bourgogne blancs en plus de sa production classique. "Je me suis lancé dans cette profession, pour perpétuer l’héritage familial mais aussi par passion. Depuis tout petit j’ai toujours été dans les vignes. J’ai commencé avec mon grand-père”, se souvient-il. En dix ans, ce passionné, et son père, on tenté de faire évoluer leur pratique pour résister tant bien que mal à un marché parfois compliqué. "Mon père a toujours eu la fibre écolo. On a été parmi les premiers à faire une production raisonnée. On a mis de l’herbe entre les rangées de vignes pour éviter l’érosion par exemple, ou encore utiliser la chimie au strict minimum avec des produits moins polluants”, affiche-t-il fièrement. Outre ce positionnement très "écolo”, Sébastien Coquard multiplie les animations auprès des cavistes et des supermarchés pour faire connaître sa marque et son vin. Mais il a été victime de la météo, comme tous. "Nous avions un beau feuillage mais la grêle de début août à anéanti la récolte. On a dû perdre 50 %”, confesse-t-il. Malgré tout, il reste confiant pour l’avenir. La raison ? La création d’une marque au sein de la coopérative Signé Vignerons qui lui permet de vendre directement aux distributeurs, sans intermédiaires. Mais aussi un label bio qu’il aura en 2013 et qui devrait améliorer ses revenus



Article publié dans Mag2Lyon d’octobre 2012
également à lire sur ce même thème :
Quel avenir pour le Beaujolais ?
Une histoire de famille
Deux vitesses
"Rapprochement inéluctable”
"Taille critique”
"Le Beaujolais va revenir à la mode”
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

19/05/2019
Retrouvez le Grand Entretien accordé par Gérard Collomb à Mag2Lyon de mai en kiosque. Plus que jamais combattif et déterminé pour reconquérir sa métropole en 2020, le maire de Lyon juge sans langue de bois...

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo