Hommage lyonnais à Clément Médric

Date de publication : 07/06/2013

Un millier des personnes se sont rassemblées, jeudi 6 juin, place de la Comédie à Lyon, pour rendre hommage à Clément Médric, un militant d’extrême gauche mort sous les coups de skinheads, mercredi soir, en pleine rue à Paris. De nombreux élus de gauche de la région ont tenu à exprimer leur tristesse et leur colère. "Ce type d’agression est un crime de haine absolument insupportable dans notre République” a déclaré Sylvie Guillaume, députée européenne socialiste et adjointe au maire de Lyon. Pour la conseillère régionale communiste, Danielle Lebail, "cet acte abominable est révélateur de l’extrême tension sociale qui crispe de plus en plus notre pays”.
Le Collectif de vigilance contre l’extrême droite, dénoncent aussi "la liste des violences commises par l’extrême droite”, notamment à Lyon, une ville "laboratoire de ces groupuscules haineux”. En ligne de mire, Alexandre Gabriac, leader lyonnais des Jeunesses nationalistes. Jean-Jack Queyranne, le président PS de la Région Rhône-Alpes, a d’ailleurs demandé la dissolution de ce groupe d’extrême droite à Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur. Le jeune conseiller régional (lire son portrait dans Mag2Lyon de novembre 2012), a répondu par une nouvelle provocation : "Le nationalisme est dans nos coeurs et dans nos âmes, et vous ne pourrez jamais l’en déloger". Mis en examen suite à des affrontements avec les forces de l’ordre à Lyon, le 19 avril, alors qu’il tentait de pénétrer dans le siège du Parti socialiste du Rhône, le nationaliste risque de la prison ferme.

Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo