Quel avenir pour Rhône-Alpes Cinéma ?

Date de publication : 13/06/2014

Une décision de justice rendue par le tribunal de Lyon remet en cause le financement du cinéma par la région Rhône-Alpes. La convention qui lie cette société de co-production à la région a ainsi été invalidée. L’existence de Rhône-Alpes Cinéma est-elle menacée ? Enquête.

Quelle mouche a piqué Etienne Tête ? En s’attaquant une nouvelle fois à la structure de co-production Rhône-Alpes Cinéma, l’élu EELV a provoqué une véritable pagaille dans les sphères culturelles. Suite à sa requête, le tribunal administratif de Lyon vient d’annuler la délibération du Conseil régional Rhône-Alpes qui renouvelait la convention liant la région à Rhône-Alpes Cinéma (RAC). Localement, cette décision menace la pérennité de cette structure de co-production. Mais selon la Région, cette décision pourrait remettre en cause l’ensemble des aides régionales au cinéma.
Obsession
Le fonds du problème : la forme juridique unique de cette structure. Créé en 1990 par le metteur en scène Roger Planchon, Rhône-Alpes Cinéma est une société anonyme, dont les capitaux sont publics. La région Rhône-Alpes, la Caisse des dépôts et des consignations et la Caisse d’Epargne en sont les actionnaires à hauteur de 30% chacun. La plupart des autres régions de France soutiennent la création cinématographique en s’appuyant sur un fonds de soutien. La question est aussi éminemment politique. "Rhône-Alpes Cinéma a été créé autour d’un homme qui voulait se faire sa petite niche de potentat du cinéma local, Planchon. Ce système a été crée par la droite, par Millon avec Planchon après le décès de Béraudier”, critique Etienne Tête. Le président de la Région y voit, quant à lui, un problème personnel : "la région Rhône-Alpes fonctionne ainsi parce que c’est le fruit de son histoire, parce qu’on a été les premiers à le faire. Etienne Tête n’aime pas M. Planchon, mais il est mort depuis 5 ans et Etienne Tête le poursuit de sa vindicte post-mortem. C’est une forme d’obsession”. Ce n’est pas la première fois qu’Etienne Tête s’en prend à Rhône-Alpes Cinéma...

Lisez la suite dans le nouveau numéro de Mag2Lyon, actuellement en kiosque.
Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo