Et si les CCI disparaissaient...

Date de publication : 16/07/2014

Se contenter d’une CCI par région, c’est ce que préconise un rapport qui vient d’être rendu à Bercy. En effet, les CCI sont jugées trop coûteuses et devraient participer à l’effort national. Dans le Rhône, les chambres consulaires préfèrent anticiper et préparent un rapprochement. Par Charlotte Vincent

Les chambres de commerce et d’industrie sont dans le collimateur de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’inspection générale des services (IGS). En effet, ces deux instances ont rendu, à la demande du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, un rapport sur l’évolution des CCI. Et ses conclusions sont accablantes puisqu’il décrit ainsi un réseau "mal organisé”, "pas assez mutualisé”. Les CCI seraient sur-dotées et le rapport préconise une diminution de 30% de la ressource fiscale payée par les entreprises, et propose un prélèvement du Trésor sur les fonds de roulement qui pourrait rapporter à l’Etat 700 millions d’euros. Enfin, le rapport avance la possibilité de réduire le nombre de CCI et de passer de 145 actuellement à une par région, complétée par des antennes territoriales.

Lire la suite dans Mag2 Lyon de juillet/août 2014, actuellement en kiosque
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.






Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo