La rétrospective Erro au Musée d’art contemporain

Date de publication : 09/12/2014

Le Musée d’art contemporain de Lyon vient d’inaugurer une exposition événement dédiée à Erró, un artiste islandais installé à Paris. Mag2 Lyon a pu découvrir l’exposition en avant-première. Verdict. Par Charlotte Vincent

ON A AIMÉ
Découvrir un artiste presque oublié. Erró a commencé à se faire connaître dans les années 60. Mais contrairement aux peintres comme Andy Warhol ou Keith Haring, il a été un peu oublié. D’ailleurs, le Musée d’art contemporain de Lyon songeait à l’exposer depuis 1991. Mais il a fallu attendre 2014 pour que le projet se concrétise. Avec près de 550 œuvres exposées, on peut ainsi découvrir tout le travail de l’artiste et surtout son évolution. Le visiteur suit un par-cours chronologique. On apprend ainsi qu’Erró a commencé en 1955 avec des travaux plus sombres, sans couleurs. Il était alors très marqué par la guerre. En 1959, il se concentre sur la mécanique en représentant des humains-machines. Il touche même aux décors de cinéma. Les collages commencent par des bouts de magazines et notamment de l’Usine Nouvelle. C’est dans les années 60-70 qu’Erró se concentre sur les collages peints, avec des grands formats impressionnants où les images et les couleurs s’accumulent.

Sa technique irréprochable. Erró n’est pas seulement un roi du stick de colle. On peut remarquer, dès ses premières œuvres, une technique pointue. Ses collages peints, mais aussi ses croquis ont une perspective et des traits très travaillés. Il faut dire que l’artiste islandais a été formé aux Beaux-Arts de Reykjavik. Sa maîtrise de la couleur est aussi très impressionnante. Sur les grands formats, il parvient à accumuler les personnages et les teintes flashy tout en gardant un équilibre subtil. "Autant de couleurs dans un tableau, c’est très risqué. Peu d’artistes y parviennent, il sait parfaitement les associer”, fait remarquer Thierry Raspail, directeur du MAC.

Une exposition ludique et simple. Pour une fois, l’art contemporain n’est pas une prise de tête. Certes, des messages forts passent à travers les tableaux d’Erró, il dénonce en effet l’accumulation d’images dans la société actuelle, la domination de la machine sur l’homme et met volontiers en scène les grands tyrans de l’histoire. Il est très en avance sur son époque. Mais qu’on les comprenne ou non, on peut apprécier la couleur, l’accumulation, les personnages loufoques... On en prend plein les yeux avec des œuvres phénoménales. Les enfants apprécieront de retrouver les héros de BD dans les tableaux faits par Erró dans les années 2000. Les ados apercevront même un clin d’œil à Miley Cyrus!

ON N’A PAS AIMÉ
Une overdose de couleurs. Après avoir regardé les 550 œuvres d’Erró, on ne distingue plus grand-chose. Il faut dire que chaque tableau regorge de centaine d’images, de couleurs et de personnages. Si on veut tout regarder attentivement, il faut prévoir beaucoup de temps et une bonne paire de lunettes. L’idéal est donc de regarder les œuvres dans leur ensemble. Ou d’y retourner plusieurs fois pour garder les idées claires.

Verdict: Cette première rétrospective dédiée à Erró en France est incontournable. Ludique et colorée elle se prête parfaitement aux familles et permet d’en apprendre plus sur cet artiste injustement oublié.

Musée d’art contemporain: 81 quai Charles de Gaulle, Lyon 6e - 0472691717 -Tarif normal:8 euros -Tarif réduit:6 euros. Exposition visible jusqu’au 22 février 2015

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo