Les vélos sont-ils les rois de Lyon ?

Date de publication : 07/09/2015

Le nombre de cyclistes à Lyon a considérablement augmenté ces dix dernières années, et avec lui, le nombre d’incivilités. Ce qui ne manque pas de déclencher la grogne des automobilistes et des piétons qui dénoncent des comportements irresponsables, rarement sanctionnés. Enquête. Par Marie Veronesi

Feux rouges grillés, circulation sur les trottoirs ou sur les voies du tramway, rues prises à contre-sens... Le comportement des cyclistes à Lyon laisse encore à désirer. "Il y a un manque de civisme qui est devenu intolérable, il n’y a pas un néo-cycliste qui respecte les règles fondamentales du code de la route”, s’emporte Claude Polidori dès qu’on aborde le sujet. Le président de l’Automobile Club du Rhône n’hésite pas à parler d’un "réel problème qui s’amplifie de manière catastrophique”. Car pour ce défenseur des droits des automobilistes lyonnais : "si des gens sont inconscients au point de mettre leur vie en danger, ça les regarde, mais il ne faut pas qu’ils mettent en danger la vie des autres”. Ce qui agace aussi Claude Polidori, c’est l’impunité dont semble bénéficier les cyclistes alors qu’en cas d’accident, "la recherche de responsabilité ira toujours dans la défense du cycliste”. Même ras-le-bol chez Danièle, une habitante du 1er arrondissement lectrice de Mag2 Lyon, qui nous a adressé un courrier exaspéré après en avoir envoyé plusieurs aux élus lyonnais : "J’apprends qu’il y a moins de 300 PV dressés aux cyclistes par an et je compte en moins de 5 minutes 10 vélos circulant sur la partie piétonne des Terreaux ! (...) j’aimerais bien comprendre ce que recouvre l’attitude de la municipalité et quel bénéfice elle tire de l’impunité quasi totale octroyée aux cyclistes”, interroge-elle. Entre vélos, piétons et automobilistes, le divorce semble consommé.

Seulement 455 PV par an

8,3 millions de vélos en libre service ont été empruntés en 2014. Or les Vélo’v ne représenteraient que 25 à 30% du trafic vélo. La mise en place des Vélo’v en 2005 aurait donc surtout donné envie aux gens de reprendre leurs propres vélos pour se déplacer. Ce qui a permis aux déplacements à vélo de passer de 2% à 10% du total du trafic global en 10 ans, quand la voiture en représente 35%, selon la ville de Lyon. Cette progression constante s’accompagne-t-elle d’une hausse des accidents ? 
Quatre accidents mortels impliquant un cycliste ont été recensés en 2014 et 2013, dans le Rhône, par la Direction de la sécurité routière : une chute suite à un freinage trop fort, un cycliste percuté par une voiture en centre-ville, et un accident mortel suite à un refus de priorité par un vélo à une voiture. Pour ce qui est des accidents corporels non mortels, on compte 199 accidents impliquant un vélo en 2014 sur l’agglomération. Contre 134 en 2009... Soit une augmentation de 48% en 5 ans.  Au total, on estime que les cyclistes sont impliqués dans 10% des accidents, faisant 3% des tués et 7,5% des blessés tous modes de déplacement confondus. Alors que si on se base sur la dernière enquête ménage déplacement (EMD) ils ne représentent que 5% des déplacements quotidiens lyonnais.

Leur comportement parfois risqué expliquerait-il cette sur-accidentalité ? "On n’a pas les causes des accidents mais on subodore plutôt qu’ils sont dus à la non-vigilance des automobilistes. En général, les vélos se prennent plutôt une portière ou se font écraser quand ils vont tout droit et que la voiture tourne à droite, sans avoir regardé dans son rétro”, explique l’un des collaborateurs de l’adjoint au mairie en charge des nouveaux modes de vie urbains. Les services de la ville ont aussi remarqué qu’il y a plus d’accidents le soir entre 17 et 19h pendant l’hiver, lorsque la visibilité décline. Il revient alors aux vélos de bien s’éclairer pour se prémunir d’un accident.

"Par rapport au nombre de vélos empruntés ces dernières années, le chiffre des accidents impliquant des vélos et des voitures n’a pas augmenté”, affirme Henri Fernandez, chef des services opérationnels de la police municipale de Lyon. Suite à la mise en place des Vélo’v, la police municipale a déclenché une brigade VTT chargée de veiller au respect des pistes et bandes cyclables par les automobilistes. En 2013, seuls 455 PV ont été dressés à des utilisateurs de vélos. "En nombre de cyclistes ça peut paraître peu mais on fait énormément d’injonctions. Si les gens font mine de comprendre et s’exécutent, on les laisse tranquilles. En fait, le peu de verbalisations qu’on ait faites c’était vraiment sur des gens récalcitrants qui ne voulaient pas comprendre ou des multi-récidivistes”, confie Henri Fernandez. Selon le chef de la police municipale de Lyon, le nombre de verbalisations représente approximativement moins de 5 % du nombre d’infractions relevé. La brigade VTT mise surtout sur la pédagogie et le rappel au règlement pour faire comprendre aux usagers de vélos que rouler sur un trottoir peut être dangereux pour les piétons. La ville de Lyon est-elle laxiste avec les vélos ? "J’intègre la critique mais il faut voir que le vélo est en plein essor, derrière il faut suivre en termes de communication et de prise en compte de ces difficultés. Le problème c’est pas de mettre des PV mais que les comportements évoluent”, répond Alain Giordano. Si l’adjoint au maire à l’environnement s’avouerait presque dépassé par le nombre croissant de vélos, il considère que "ces problèmes sont plutôt une richesse, un signe qu’on est dans la bonne direction”. Le réseau cyclable du Grand Lyon s’étend sur 625 km aujourd’hui et a encore vocation à s’étendre. Après avoir été la première ville à mettre en place des vélos en libre service, la municipalité affiche une volonté très forte de développer ce mode de déplacement doux. Quitte à fermer les yeux sur le comportement parfois accidentogène de certains cyclistes...
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo