On a testé : La cryothérapie

Date de publication : 10/11/2015

Mal connue, la cryothérapie a du mal à s’imposer en France alors qu’elle est remboursée dans certains pays européens. Mag2 Lyon est allé tester le seul centre à Lyon qui propose une séance "corps entier”. Reportage. Par Maud Guillot

Entrer dans un réfrigérateur, ou plutôt dans un congélateur, c’est ce que propose Cryo Body, le centre de cryothérapie Corps entier de Lyon, situé 33 bd des Brotteaux à Lyon. Unique en son genre, cet institut a été créé par des para-médicaux, dont un kiné, un ostéopathe et un infirmier. "Nous souhaitions apporter une nouvelle alternative à nos patients. Car cette technique est largement répandue en Europe de l’Est, voire remboursée mais encore très peu chez nous” explique Sophie Garnier, l’une des  associés. 
Les indications annoncées sont larges. Pour le sportif, la cryothérapie permettrait une meilleure récupération, une amélioration de la performance, une cicatrisation musculaire en cas de lésion... Mais ce froid sec serait aussi efficace pour les rhumatismes, l’arthrose, certains troubles du sommeil liés au jet lag, certaines dépressions, les problèmes de peau comme le psoriasis... "On propose un vrai soulagement pour la douleur liée à des maladies pour lesquelles il y a peu d’options comme la fibromyalgie” explique Sophie Garnier. 
La différence réside aussi dans le fait que c’est l’ensemble du corps qui est concerné, tête comprise. Ce qui n’est pas le cas d’autres techniques où le corps est plongé dans un bain d’azote. Beaucoup moins naturel. Mais comment ce froid est-il efficace ? Quand on entre brutalement dans un espace à -86°, on subit évidemment un choc thermique, ce qui entraîne une vasoconstriction et une stimulation des récepteurs de la peau. Donc un effet analgésique en ralentissant la conduction nerveuse et anti-inflammatoire et en produisant des endorphines.
Une séance permet aussi d’éliminer la sensation de fatigue et d’assouplir des muscles tendus.
Il existe peu de contre-indications à la cryothérapie : les femmes enceintes, les personnes qui portent un pacemaker et qui souffrent d’hypertension ou d’asthme sévère doivent éviter. Chez Cryobody, on demande même un certificat médical.
On a donc décidé de tester. On n’a pas vraiment de pathologie à soigner, juste une petite douleur persistante dans le haut du dos. Ce qui est pénible quand on prépare un semi-marathon. Habillé d’un maillot de bain, deux pièces de préférence pour laisser le plus de peau libre possible, on s’équipe d’un bandeau pour couvrir les oreilles, mais aussi de gants et de chaussettes. Les extrémités du corps ont en effet beaucoup moins de résistance au froid. Même chose pour le nez qui est recouvert d’un masque. On entre alors dans un grand congélateur à -86 ° où on va rester 3 minutes. La première sensation est étrange. On s’attend à être gelée mais en réalité, on se sent plutôt bien. On s’aperçoit quand même que nos poils, complètement hérissés, commencent à blanchir. Finalement, on n’a aucun mal à tenir 3 minutes. On a presque envie d’y rester tant la sensation d’apaisement un important. Un brin euphorique à la sortie, on se dit qu’on y retournerait bien et que le froid est finalement assez "addictif”. "On a d’avantage froid aux séances suivantes” nous précise notre accompagnatrice, "car le corps se souvient de l’expérience.”
On appréciera quelques heures plus tard un thé bien chaud avec un pull mais la petite douleur dorsale a disparu et on se sent décontracté. Même si les effets sont évidemment plus spectaculaires en cure, on se dit que la technique ne manque pas d’intérêt et qu’on reviendra.

Cryobody, 33 bd des Brotteaux, Lyon 56e. Séance à 45 euros. Prix dégressifs.


Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

19/05/2019
Retrouvez le Grand Entretien accordé par Gérard Collomb à Mag2Lyon de mai en kiosque. Plus que jamais combattif et déterminé pour reconquérir sa métropole en 2020, le maire de Lyon juge sans langue de bois...

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo