Remise des 6ème trophées de l’ESS

Date de publication : 13/11/2015

Samedi 7 novembre, Mag2 Lyon a remis, pour la sixième année consécutive, les trophées de l’économie sociale et solidaire au siège du Conseil régional, à Confluence. Neuf structures ont été primées, associations, scop ou scic, afin de récompenser leur action sur les 8 départements de Rhône-Alpes.

Cette année, l’association Vrac, portée par le Lyonnais Boris Tavernier, a reçu le prix de l’innovation pour son action en faveur des habitants des quartiers difficiles. Vrac leur offre la possibilité de manger mieux et moins cher en achetant des aliments bio et locaux de façon groupée.

Les Ballets contemporains de Saint-Etienne se sont vus décerner le prix Culture et communication pour la création de la compagnie Orteils de sable qui regroupe des enfants entre 8 et 17 ans. Mais aussi pour les opérations de médiation mises en place dans les quartiers en difficulté autour de Saint-Etienne.

 Pour la catégorie Emploi, c’est Triveo qui a été récompensée. Cette jeune société de l’Ain recycle des plastiques jusque-là destinés à l’enfouissement. Elle est le fruit de la coopération de 4 industriels de la plasturgie, d’un pôle de recherche et d’une association d’insertion par l’emploi.

Le Village documentaire de Lussas s’est illustré dans la catégorie Mobilisation territoriale. En effet, ce petit village ardéchois vit, depuis le début des années 80, au rythme du documentaire d’auteur. Un festival s’est créé suivi d’une formation, d’un fonds documentaire, de regroupement de réalisateurs et de producteurs...

Pour le trophée démocratie, le jury a voulu souligner la spécificité d’Accolades, une scop spécialisée dans les démarches participatives et qui vit ses principes au quotidien avec une gérance tournante et une gouvernance dynamique.

La reprise d’Alpine Aluminium en coopérative a également été saluée dans la catégorie Entreprenariat. Une soixantaine de salariés se sont en effet lancés dans la reprise de cette usine promise à une fermeture certaine et ont réussi, avec l’aide des partenaires de l’ESS, à lever 10 millions d’euros pour redémarrer l’activité.

Le jury a également voulu créer un nouveau trophée cette année pour récompenser des travaux de recherche autour de l’ESS. C’est Sami Fournier, diplômé du Master 2 ESS de Lyon 2, qui a été le premier lauréat pour son mémoire sur les start-ups et les scops. Il a cherché comment le statut coopératif pouvait permettre de lever rapidement beaucoup de fonds afin de subvenir aux besoins des start-ups, tout en offrant des perspectives de plus-value aux investisseurs.

Enfin, les deux coups coeur de cette édition ont été remis à Solyver, société spécialisée dans le double vitrage reprise en scop par une trentaine de salariés. Et Chantiers-Passerelles, une association favorisant le travail d’intérêt général comme alternative aux courtes peines de prison.
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo