Quand art et machines s’entremêlent

Date de publication : 11/12/2015

Inaugurée en octobre au musée des Confluences, l’exposition "L’art et la machine” entend présenter les liens entre les machines et les arts plastiques, au travers de 170 pièces. Trop pointue ou accessible à tous ? Verdict. Par Marie Veronesi

ON A AIMÉ

L’esthétique mécanique.
Symboles de la modernité, les machines voient le jour avec la révolution industrielle au XIXème siècle. Puissantes, complexes, elles n’en sont pas moins esthétiques avec leurs lignes pures, leur symétrie et leur aérodynamisme. Comme Marcel Duchamp en son temps, on ne peut être qu’impressionné lorsqu’on se retrouve confronté à une hélice gigantesque Breguet de 4m de haut. Et interloqué face à l’étrange machine à statistiques ou l’insondable machine à vapeur verticale. Les formes naissantes avec l’avènement de l’automobile et de l’aviation fascinent les artistes. A tel point que pour nombre d’objets, le visiteur s’interroge : "C’est une machine ou une oeuvre d’art ?”.

La diversité des oeuvres rassemblées.
Peinture, sculpture, photos, vidéos, installations... La nature des pièces présentée est très variée et montre bien que les machines ont inspiré nombre d’artistes. Tandis que des peintres ont été mis à contribution pour représenter la vie de l’usine, les photographes se sont emparés de l’industrie comme sujet, quand les innovations technologiques ont permis le développement du cinématographe. On apprécie beaucoup la dernière partie de l’exposition où la désindustrialisation des années 80 s’exprime dans des oeuvres poétiques farfelues. La machine est alors devenue symbolique, elle est détruite comme dans les compressions de César ou recréée de toute pièce. C’est le cas du clou de l’exposition : "Méta-Maxi” la gigantesque machine de Jean Tiguely d’une quinzaine de mètres de long qui se met en mouvement dans un brouhaha impensable dans un musée.

La scénographie.
Au fur et à mesure que l’on avance dans l’expo, on tombe sur des ouvertures sur les salles déjà visitées. Les différentes oeuvres et machines dialoguent entre elles et à travers le temps. Un soin particulier a aussi été apporté à la mise en lumière des objets, donnant du sens aux jeux d’ombres. Très sympa également, une sorte de drive-in, de mini cinéma au coeur de l’exposition, qui propose au visiteur de visionner des courts extraits de films rendant hommage à la machine. Les Temps Modernes, bien sûr, mais aussi Mon Oncle, la Machine à explorer le temps ou encore Matrix.

ON N’A PAS AIMÉ

Le mélange des genres.
Dans "l’esprit Confluence”, cette exposition est à la fois chronologique et thématique. A tel point qu’on est parfois un peu perdu et que l’ensemble manque de cohérence. Les passionnés de photos seront ravis de voir de vieux modèles d’appareils, après une série de peintures sur des usines et avant d’être confronté à une compression de César, mais c’est un peu le fourbis. Cependant, si l’on ne perd pas le fil et qu’on prend le temps de lire tous les panneaux, on saisit assez bien le propos.

L’omission de la guerre.
L’expo a fait le choix de se concentrer sur l’aspect esthétique de la mécanique, sans parler de la machine de guerre. On comprend la volonté de ne pas trop s’éloigner du sujet initial, mais une petite partie consacrée à "la machine qui tue” confrontée au travail des artistes n’aurait pas été inintéressante.

La cloche. C’est certes un détail anecdotique, mais la cloche d’une machine retentissant tout au long du parcours devient vite agaçante !

Verdict. L’Art et la Machine regroupe un ensemble de pièces intéressantes qui permettent au public d’appréhender dans sa globalité l’évolution du regard de l’artiste sur la machine. Et inversement. Un thème original et l’occasion de voir des oeuvres impressionnantes en marche.

Exposition "L’Art et la Machine”, du 13 octobre au 24 janvier 2016, au Musée des Confluences. Ouverture du mardi au vendredi de 11h à 19h et de 10h à 19h les samedi et dimanche. Entrée : 9 euros, gratuit pour les moins de 18 ans et étudiants de moins de 26 ans. Renseignements au 04 28 38 12 00.

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

28/06/2020

Albigny-sur-Saône : Yves Chipier  (47,38%)

Bron : le LR Jérémie Bréaud (51,23%) bat le maire sortant PS Jean-Michel Longueval

Charbonnières-les-Bains : le maire sortant Gérald Eymard DVD est réélu (44,89%)

Charly : Olivier Araujo DVD (52,91%) bat la maire sortante Corinne Barbasso-Bruas

Chassieu : ex-aequo inhabituel entre deux DVD Jean-Jacques Selles et Sylvaine Coponat (42,09%) avec l'écologiste Joëlle Percet en arbitre (15,82%°

Collonges-au-Mont-d'Or : Le maire sortant DVD Alain Germain est réélu (59,48%)

Craponne : Sandrine Chadier DVD (50%)

Ecully : Sébastien Michel DVD (49,60%)

Francheville : Le maire sortant LR Michel Rantonnet (50,88%) est réélu avec seulement 72 voix d'avance sur Bernard Legrand

Genay : la mairie sortante Valérie Giraud l'emporte (50,65%)

Givors : Mohamed Boudjellaba a une courte avance (28,88%) sur Christiane Charnay (28,24%)

Meyzieu : le maire sortant LR Christophe Quiniou (37,70%) devance de peu le DVG Issam Benzeghiba (35,86%)

Mions : le maire sortant LR Claude Cohen (58,53%)

La Mulatière : Véronique Deschamps (51,16%)

Oullins : la maire sortante Clotilde Pouzergue DVD (51,32%) devance l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or : Patrick Guillot (50,20%

Saint-Didier-au-Mont-d'Or : Marie-Hélène Mathieu (50,29%)

Saint-Fons : Christian Duchêne (Union de la gauche) 51,68% bat la maire sortante centriste Nathalie Frier

Saint-Genis-Laval : la centriste Marylène Millet (45,08%) bat le maire sortant centriste Roland Crimier

Saint-Romain-au-Mont-d'Or : Jean-Marie Hombert (51,85%) bat Thierry Loir et le maire sortant Pierre Curtelin

Sathonay-Camp :Damien Monnier (51,32%)

Vaulx-en-Velin : la maire sortante PS Hélène Geoffroy est en tête (44,30%)

Villeurbanne : le candidat PS Cédric Van Styvendael (70,38%) gagne face à Prosper Kabalo



29/06/2020
Avec un potentiel de voix supérieur à 80 sur les 150 élus à la Métropole, le candidat écologiste devrait être élu Président de la Communauté urbaine ce jeudi 2 juillet face à François-Noël Buffet. Le résident sortant David Kimelfeld est également distancé 

Les résultats dans les 14 circonscriptions :

Elections Métropolitaines :

Les résultats définitifs par circonscription

Lyon Ouest

L'écologiste Bertrand Artigny est largement en tête avec 43,50% contre 28,63% pour Thomas Rudigoz (Liste Kimelfeld) et 27,87% pour Gérard Collomb (Liste Buffet)

Lyon Centre

L'écologiste Fabien Bagnon (47,31%) distance le président sortant David Kimelfeld (29,51%) et Pierre Chambon (Liste Buffet) (23,19%)

Lyon Nord

Le LR Pascal Blache (40,44%) devance Florence Delaunay (37,48%) et Catherine Panassier (liste Kimelfeld) (22,09%)

Lyon Est

L'écologiste Isabelle Petiot (45,24%) est largement devant Carole Burillon (liste Buffet) (29,86%) et Guy Corazzol (liste Kimelfeld) (24,90%) 

Lyon Sud

Large avance pour l'écologiste Thomas Dossus avec 56,55% des voix devant Myriam Picot (Liste Kimelfeld) (23,49%) et Christophe Geourjon (Liste Buffet) (19,95%)

Lyon Sud-Est

L'écologiste Nathalie Dehan gagne avec 47,25% devant Louis Pelaez (liste Collomb) (27,41%) et Michel Le Faou (liste Kimelfeld) (27,41%)

Villeurbanne

L'écologiste Bruno Bernard l'emporte largement (66,79%) face à Prosper Kabalo (33,21%)

Val de Saône

Marc Grivel (Liste Kimelfeld) 36,84% devance la centriste Michèle Vullien (Liste Buffet) 33,44% et l'écologiste Jérémy Camus (29,72%)

Plateau Nord Caluire

Le LR Philippe Cochet est en tête avec 52,75% contre 29,42% pour l'écologiste Séverine Hemain, 13,40% pour Cécilia Sanchez (13,40%) et 4,43% pour Emmanuelle Pelluet (Liste Collomb du 1er tour)

Rhône Amont 

La PS Hélène Geoffroy (48,72%) devance le LR Christophe Quiniou (Liste Buffet) (39,07%).

Portes du Sud

La mairie communiste sortante de Vénissieux, Michèle Picard (39,87%), devance l'alliance dirigée par Yves Blein, député LREM (33,65%)

Portes des Alpes

Le maire LR de Saint-Priest Gilles Gascon (liste Buffet) 46,35% devance l'écologiste Véronique Moreira (41,03%) et le RN Rémi Berthoux (12,61%)

Lônes et Coteaux

L'écologiste Jean-Charles Kohlhaas (36,61%) arrive tout juste en tête devant François-Noël Buffet (36,07%) soutenu par Gérard Collomb et Jean-Luc da Passano (liste Kimelfeld) (27,32%)

Ouest

Le LR Pascal Charmot est en tête avec 45,07% devant l'écologiste Hélène Dromain (30,16%) et Alain Galliano (liste Kimelfeld)(24,77%)




28/06/2020
Un hors-série pour l'été

28/06/2020

Une programmation originale pour cet été



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo