“De l’argent public distribué sans contrôle”

Date de publication : 10/03/2016

La Chambre régionale des comptes, chargé de contrôler la gestion des collectivités locales et l’usage de leurs subventions, a épinglé la gestion de la Villa Gillet dirigée par Guy Walter. Cette personnalité culturelle lyonnaise s’est notamment fait connaître par le succès des Assises du Roman. Pour le conseil municipal Les Républicains et ancien député Emmanuel Hamelin, la ville de Lyon doit exiger sa démission. Propos recueillis par Lionel Favrot

Avant ce rapport de la Chambre régionale des comptes, étiez-vous inquiet du fonctionnement de la Villa Gillet ?
Emmanuel Hamelin : Non, quand on est dans l’opposition municipale et que la majorité ne vous donne pas accès aux documents des associations qu’elle finance, vous ne savez rien. En 2010, par exemple, j’avais pu dénoncer les dérives de la Sacvl, la société d’économie mixte qui gère les logements sociaux de la ville de Lyon, parce que j’étais présent à son conseil d’administration. D’ailleurs, à cette époque, j’avais demandé à la ville de mettre en place une structure de contrôle de gestion des structures extérieures qu’elle finance. Aussi bien les SEM que les grosses associations culturelles. Comme n’importe quelle entreprise holding surveille ses filiales !

Et cette surveillance n’a pas été mise en place ?
Non. Pourtant, je l’ai demandé cinq ou six fois en conseil municipal. Chaque fois qu’un nouveau dysfonctionnement de ce type était signalé ! L’équipe de Gérard Collomb m’a systématiquement renvoyer dans les cordes mais ce n’est pas grave, je vais continuer. Car on voit bien, une nouvelle fois, que de l’argent public est distribué sans contrôle. Un véritable arrosage. Ce rapport démontre que la Ville de Lyon comme le Conseil régional n’a rien vu entre 2008 et 2012. C’est inouï. Ce déficit de contrôle est d’ailleurs souligné par le rapporteur de la Chambre régionale des comptes.

Est-ce qu’on n’a pas traditionnellement des réticences à parler argent quand il s’agit de culture ?
Si cette réticence existe, ce n’est en tout cas pas la faute du secteur culturel. J’ai demandé publiquement la démission de Guy Walter, qui dirige la Villa Gillet, dès la révélation de ces dysfonctionnements. Encore une fois, j’ai le mauvais rôle ! Mais je peux vous dire que plusieurs responsables de structures culturelles lyonnaises m’ont appelé pour me dire que j’avais bien raison car ils considèrent qu’il s’agit bien d’un scandale. De nombreuses associations culturelles sont beaucoup moins subventionnées que la Villa Gillet.

Alors pourquoi êtes-vous le seul a exiger la démission de Guy Walter ?
Parce que ce genre de dérive est tolérée dans un cercle très restreint de copinage mais cela jette l’opprobre sur l’ensemble de la culture. C’est bien dommage car la majorité des structures culturelles sont bien gérées.

Mais Guy Walter a quand même eu le mérite de lancer des événements qui marchent bien et participent au rayonnement de Lyon comme les Assises du Roman...
C’est vrai. Les Assises du roman mais aussi le festival Mode d’Emploi. Ce sont de belles manifestations culturelles. Mais cela n’excuse pas ces dérives. S’il est bon pour réussir ces événements, il faut lui confier un poste de directeur artistique mais pas des fonctions de gestion. (...)

Vous êtes intéressés pour lire la suite de cet article ? Envoyez nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour acheter l’article à l’unité ou commander directement le numéro complet de Mag2 Lyon

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo