Une révolution dans la prise en charge de Parkinson

Date de publication : 10/03/2016

Depuis plus d’un an, l’hôpital Henry Gabrielle propose un stage de 5 semaines de rééducation intensive pour les patients atteints de la maladie Parkinson. Séances d’orthophonie, activité sportive, exercices de graphisme... Le programme est chargé. Mais il s’avère très efficace. Reportage. Par Maud Guillot

Ce matin, ils sont huit assis autour d’une table de réunion. Ils s’appellent Guy, Bernard, Jean-Marc, Christian ou Maryse... Ils ont entre 57 et 74 ans et ils sont volontaires pour suivre le programme Sirocco à l’hôpital Henry Gabrielle à Saint Genis Laval. Ça fait deux semaines et demi déjà qu’ils sont hospitalisés. Et ils n’ont fait que la moitié du chemin. Ces patients sont venus pour suivre une thérapie novatrice contre la maladie de Parkinson, dont ils souffrent. Cette prise en charge repose sur une rééducation intensive et répétitive. A leur échelle, c’est même un vrai programme commando ! Marche nordique, rééducation de la voix, cross-training, taï-chi, ergothérapie,... Tous les jours, de 9 h à 16h30, ils enchaînent les exercices. Et finissent chaque journée épuisés. Objectif : retrouver une certaine qualité de vie.
"On a souvent l’image du tremblement quand on pense à Parkinson. Mais ce symptôme est loin d’être le seul. D’autant qu’il est de mieux en mieux contrôlé par les médicaments” raconte le Dr Teodor Danaila, neurologue et spécialiste de cette maladie dégénérative à l’hôpital Neuro. C’est lui qui en 2014 a été à l’origine de l’importation de ce programme développé aux Etats-Unis, au Canada ou aux Pays-Bas et qui a fait ses preuves. En réalité, les malades ont bien d’autres problèmes, parfois peu visibles : c’est l’ensemble du contrôle des mouvements qui est compliqué. Ce qui implique des difficultés à marcher, à écrire, à parler... "Petit à petit, le patient qui perd confiance en ses capacités se recroqueville sur lui-même. Il n’ose plus sortir, faire ses courses car il doit composer le code de la carte bleue ou signer un chèque. Il se coupe du monde et de ses proches” ajoute le Dr Maxime Cheminon, responsable de ce programme à l’hôpital Henry Gabrielle. Quand la posture se referme, la voix non plus ne porte plus. Elle devient monocorde, n’a plus d’intensité. Les patients finissent par ne plus pouvoir suivre et tenir une conversation.

D’où l’idée de leur redonner une certaine autonomie en les "sur” stimulant. "Amplitude et ouverture, c’est ce sur quoi on insiste chaque jour. Le patient doit parler et penser fort” insiste Marie-Odile Girard, cadre de santé. Au fil des cinq semaines, les patients regagnent en effet de l’estime de soi. En travaillant beaucoup. "L’activité physique régulière et intensive freine l’évolution de la maladie, c’est incontestable” plaide Teodor Danaila.


Honte


C’est d’ailleurs à une séance de rééducation graphique que nous assistons ce mercredi matin. Alexia, l’ergothérapeute mène le groupe. "Vous allez voir, c’est du grand art. On, se croirait à la maternelle” lance Jean-Marc, 20 ans de Parkinson, qui s’installe à nos côtés. Car ces retraités n’ont rien perdu de leur sens de l’humour, même si la souffrance est bel et bien là. "Voilà à quoi on en est réduits. J’ai appris à mes petits enfants à écrire. Aujourd’hui, c’est moi qui doit réapprendre !” ajoute Bernard plus amer. Il faut commencer par s’échauffer la tête, le cou, et les mains. Alexia leur demande de (...)

Vous êtes intéressés pour lire la suite de cet article ? Envoyez nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour acheter l’article à l’unité ou commander directement le numéro complet de Mag2 Lyon
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

19/05/2019
Retrouvez le Grand Entretien accordé par Gérard Collomb à Mag2Lyon de mai en kiosque. Plus que jamais combattif et déterminé pour reconquérir sa métropole en 2020, le maire de Lyon juge sans langue de bois...

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo