Autonomie : les nouvelles ambitions des électriques

Date de publication : 11/04/2016

Les voitures électriques revendiquent désormais plus de 200 km d’autonomie. En vue de la 4e édition de son salon AlternativAuto qui se déroulera du 3 au 5 juin 2016 à la Cité Internationale, Mag2Lyon poursuit sa série d’essais avec le pilote lyonnais Grégory Gioannini qui se prête au jeu de l’écoconduite. A voir aussi sur Alternativ’Auto.

Présentation


"La Nissan Leaf est encore peu connue en France mais cette japonaise est pourtant le modèle électrique le plus vendu au monde. Elle est désormais disponible dans une nouvelle version équipée d’une batterie 30KW, plus chère que la version 24KW, pour proposer une autonomie supérieure. Est-ce que la différence de prix se justifie pour une voiture électrique par nature réservée à des petits trajets quotidiens ? En tout cas, on peut envisager des trajets plus long, par exemple de descendre en Ardèche pour un week-end avant de recharger pour le retour. Je n’ai pas pu vérifier les 250 km d’autonomie annoncés par le constructeur mais au vu de l’essai, cette Nissan affiche bien une autonomie supérieure au 24KW. Pour le reste, j’ai retrouvé la Leaf telle que je l’avais essayée l’an dernier.
Du coup, j’ai vraiment été étonné par la Kia Soul électrique. Au premier abord, rien ne laisse penser qu’il s’agit d’une électrique. D’ailleurs, elle est dérivée d’un modèle thermique. Pour moi, cette stratégie peut permettre d’élargir la clientèle des voitures électriques au contraire des modèles qui cherchent absolument à paraître différents.
Il faut aussi souligner les garanties apportées par ces deux constructeurs. 7 ans chez Kia et 3 ans chez Nissan qui porte sa garantie à 5 ans/100 000 km pour les composants électriques et à 8 ans/160 000 km pour la batterie 30KW de sa Leaf. C’est rassurant pour ceux qui hésitent encore à rouler électrique.

Design, équipements, confort...

J’ai vraiment une préférence pour le design de la Kia. Ses lignes très carrées à l’avant me font penser à un gros suv américain. L’arrière vertical est un peu particulier mais il a l’avantage d’offrir un bel espace de vie à l’intérieur. Elle n’est pas très longue mais elle permet de transporter une famille de cinq sans problème. Seule la taille du coffre paraît plus juste. J’ai aussi été convaincu par la finition intérieure. On retrouve cette sensation de ne pas rouler dans une voiture électrique à ce niveau. Du tableau de bord aux contre-portes, tout est bien fini avec un volant multi-fonctions, des sièges chauffants... Il y a plein de petits détails esthétiques intéressants comme les hauts-parleurs dépassant légèrement du tableau de bord. La différence avec certains modèles électriques que j’avais essayés l’an dernier est marquante. Certains présentaient des matériaux cheap comme s’il avait été nécessaire de gagner du poids pour augmenter leur autonomie.
Pour la Nissan Leaf, je dirai simplement que
son design ne correspond pas à mes goûts personnels, notamment ses énormes phares avants (...)

Vous êtes intéressés pour lire la suite de cet article ? Envoyez nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour acheter l’article à l’unité ou commander directement le numéro complet de Mag2 Lyon
Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo