Charvet croit à sa girouette

Date de publication : 14/06/2016

Des produits Charvet, d’hier ou d’aujourd’hui, on en croise tous les jours. Horloges monumentales, écrans municipaux, publicités... Et cette PME située aux Echets, dans l’Ain, aux portes de Lyon, innove aujourd’hui avec un panneau interactif. Interview de son pdg Christophe Quatrini. Propos recueillis par Lionel Favrot.

Quelle est l’histoire de Charvet ?

Christophe Quatrini : Cette entreprise familiale a été créée en 1852. Sa spécialité : les horloges monumentales. La majorité de celles encore en fonction à Lyon sont des Charvet comme la fameuse horloge de Tassin ou celle de la gare de La Part-Dieu. En 1973, Charvet a été rachetée par Schlumberger qui a proposé quatre ans plus tard à mon père, alors salarié, de la reprendre. Il a perpétré le nom mais il a centré l’activité sur une nouvelle technologie pour l’époque : l’affichage digital. Toujours en grand format.

A qui étaient destinés ces nouveaux équipements ?
Par exemple à des entreprises pour leur promotion. Quand on descend dans le midi, on passe encore devant l’énorme horloge de Gerflor qui donne aussi la température avec des chiffres de 3m de haut. C’est une Charvet ! On a aussi équipé les stades pour afficher les scores comme celui de Gerland à l’occasion de la coupe d’Europe de 1984. Ou encore les villes avec les premiers panneaux électroniques.

Aujourd’hui, quelles sont vos domaines d’intervention ?
On a trois secteurs qui représentent, chacun, environ un tiers de notre chiffre d’affaires : les villes, les grandes surfaces et les grands projets. Pour les panneaux d’informations municipales, on a plus de 2 000 clients comme les villes de Lyon, Caluire, Rillieux, Villefranche, Miribel ou Mâcon. Les panneaux qui annoncent le prochain métro, sont aussi des Charvet. Quant à la grande distribution, il s’agit d’écrans géants à leds. En France, la taille est limitée. Du coup, on est généralement entre 8 et 12m2, sauf quelques exceptions comme celui du centre commercial de la Part-Dieu. Enfin, pour les grands projets, il s’agit d’accompagner nos clients pour leur architecture digitale, avec des réalisations en façades, ou des constructions exceptionnelles comme le Grand Stade de l’OL.

Qu’avez-vous fait pour le Grand Stade ?
Deux écrans géants de 90m2. Soit un million de leds ! Ce qui suppose de concevoir et de maîtriser l’ensemble de la réalisation, du support à la qualité de l’image finale en passant par l’assemblage. On va aussi livrer les dispositifs en bordure de ce stade qui passent les messages de pub pendant les matchs.

Que représente aujourd’hui votre activité ?
On a atteindre les 6,5 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, soit une croissance de 15%, avec 45 salariés. Même si Charvet Digital Medias n’est qu’une PME, nous sommes un des leaders du secteur car c’est un marché de niche. Pour une raison simple : ces équipements ne sont renouvelés que tous les 10 ans. Ce qui limite la croissance du chiffre d’affaires. Sauf à présenter de nouveaux produits.

Mais est-ce qu’on peut encore innover dans l’affichage digital ?
Oui. Nous avons mis au point une i-Girouette, un dispositif de signalétique connecté, pilotable à distance avec des flèches recto-verso orientables à 360°. Le principe est de pouvoir maîtriser à distance le contenu affiché. Ce qui peut permettre par exemple d’indiquer la direction du Musée des Confluences avec l’exposition temporaire en cours. C’est aussi un équipement idéal pour les lieux touristiques, les événements ou les salons. L’Euro 2016, la future Cité de la gastronomie à l’Hôtel-Dieu, Eurexpo...

En quoi ce panneau est connecté ?
Un passant peut lui demander avec son smart-phone d’indiquer sa destination en se tournant dans la bonne direction et en affichant le temps et la distance. A pieds, en auto, ou en transports en commun. Alors qu’un panneau classique restera figé et bloqué à vie sur une seule direction. Exemple : la i-Girouette installé à notre siège social des Echets, indique que la gare du village est à 2km ou qu’il faudrait 126mn pour rejoindre à pied la Tête d’Or. L’i-Girouette peut aussi interagir avec les réseaux sociaux.

Encore utile à l’heure où les smartphones intègrent un GPS ?
Oui. Ca r(...)

Vous êtes intéressés pour lire la suite de cet article, paru dans le numéro de mai 2016 de Mag2 Lyon ? Envoyez nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour acheter l’article à l’unité ou commander directement le numéro complet de Mag2 Lyon
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo