Football féminin Ruée sur les terrains

Date de publication : 14/06/2016

Grâce aux bons résultats de l’OL féminin, de plus en plus de jeunes filles s’intéressent à ce sport et cherchent à le pratiquer en club. Résultat : les sections féminines, comme les licenciées, se multiplient dans la région lyonnaise. Par Charlotte Vincent

Le 26 mai, les filles de l’Olympique lyonnais disputeront la finale de la ligue des champions face au club de Wolfsburg. Et ce n’est pas la première fois que les Lyonnaises atteignent un si haut niveau. Elles ont déjà été sacrées championnes d’Europe en 2011 et 2012 et on atteint la finale en 2010 et 2013. Quant aux titres de championnes de France, il devient difficile de les compter : elles arrivent en tête de la D1 chaque année depuis... 2007 ! Autant dire que l’OL a révolutionné l’univers du foot féminin en investissant, avant tous les autres clubs, dans ce sport. Une volonté du président du club, Jean-Michel Aulas, qui a repris le FC Lyon en 2004. "Quand j’ai repris l’équipe féminine du FCL en dépôt de bilan, pour en faire une équipe européenne, tout le monde ricanait. Maintenant, ça fait un carton à la télé", se félicitait-il dans les colonnes de Mag2 Lyon l’été dernier. Les matchs sont en effet diffusés sur W9, une chaine de la TNT.

Mixité

En professionnalisant ce sport, l’OL a fait naître des vocations dans le monde amateur.  «La politique en faveur du foot féminin a démarré il y a environ 7 ans. Et les clubs ont commencé à se structurer en ouvrant des sections féminines il y a 3 ans», observe Mylène Chauvot, présidente de la commission féminine au sein du district du Rhône. Car, avant, les filles qui s’intéressaient au foot féminin devaient jouer avec les garçons. C’est ainsi que certaines grandes joueuses ont commencé, comme Corine Petit, qui joue à l’OL depuis 2008. «J’étais un vrai garçon manquée et je voulais jouer avec mes copains. J’ai évolué dans une équipe mixte jusqu’à mes 14 ans», se rappelle la joueuse. Mais les inconvénients sont nombreux puisque le niveaux et la technique sont différents en fonction du sexe et les parents sont souvent réticents à l’idée de faire jouer leur fille dans une équipe masculine.
Aujourd’hui, le district compte 2500 licenciées et plusieurs clubs ont des sections féminines : Chazay d’Azergues, Saint-Martin-en-Haut, Pontcharra, Genas, Saint-Quentin-Fallavier, Cascol Oullins, la Croix Rousse... Ces équipes se forment souvent à la demande des jeunes filles elles-mêmes, qui découvrent le foot au collège, pendant les cours d’EPS, et cherchent à jouer en club. Elles arrivent alors en groupe pour toquer à la porte des clubs lyonnais. C’est le cas de Galatea, une jeune fille de 15 ans qui joue depuis peu à la Croix Rousse. «Je faisais du tennis mais j’avais envie de me mettre à un sport collectif. Je connaissais le foot par mon frère, qui aime ce sport. Et des filles de mon collège m’ont sollicitée pour intégrer la section féminine de la Croix Rousse. Je suis allée voir et je me suis inscrite !», explique l’adolescente. Elle est allée voir récemment jouer les féminines de l’olympique lyonnais et en est ressortie totalement «fan». Elle adhère totalement aux valeurs de ce sport qu’elle trouve convivial et avec un esprit d’équipe à toute épreuve. Elle évolue aux côtés de jeunes filles issues de tout milieu social, dans une grande mixité. Ce qui semble être le cas dans la plupart des équipes féminines. «Tous les milieux socio-professionnels sont représentés dans le foot féminin. Les jeunes filles viennent aussi bien de cités où elles ont découvert le foot avec leurs frères sur le terrain du quartier que de milieux plus aisés où l’initiation au foot se fait au collège (...)

Vous êtes intéressés pour lire la suite de cet article paru dans le numéro de mai 2016 de Mag2 Lyon ? Envoyez nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour acheter l’article à l’unité ou commander directement le numéro complet de Mag2 Lyon
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

28/06/2020

Albigny-sur-Saône : Yves Chipier  (47,38%)

Bron : le LR Jérémie Bréaud (51,23%) bat le maire sortant PS Jean-Michel Longueval

Charbonnières-les-Bains : le maire sortant Gérald Eymard DVD est réélu (44,89%)

Charly : Olivier Araujo DVD (52,91%) bat la maire sortante Corinne Barbasso-Bruas

Chassieu : ex-aequo inhabituel entre deux DVD Jean-Jacques Selles et Sylvaine Coponat (42,09%) avec l'écologiste Joëlle Percet en arbitre (15,82%°

Collonges-au-Mont-d'Or : Le maire sortant DVD Alain Germain est réélu (59,48%)

Craponne : Sandrine Chadier DVD (50%)

Ecully : Sébastien Michel DVD (49,60%)

Francheville : Le maire sortant LR Michel Rantonnet (50,88%) est réélu avec seulement 72 voix d'avance sur Bernard Legrand

Genay : la mairie sortante Valérie Giraud l'emporte (50,65%)

Givors : Mohamed Boudjellaba a une courte avance (28,88%) sur Christiane Charnay (28,24%)

Meyzieu : le maire sortant LR Christophe Quiniou (37,70%) devance de peu le DVG Issam Benzeghiba (35,86%)

Mions : le maire sortant LR Claude Cohen (58,53%)

La Mulatière : Véronique Deschamps (51,16%)

Oullins : la maire sortante Clotilde Pouzergue DVD (51,32%) devance l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or : Patrick Guillot (50,20%

Saint-Didier-au-Mont-d'Or : Marie-Hélène Mathieu (50,29%)

Saint-Fons : Christian Duchêne (Union de la gauche) 51,68% bat la maire sortante centriste Nathalie Frier

Saint-Genis-Laval : la centriste Marylène Millet (45,08%) bat le maire sortant centriste Roland Crimier

Saint-Romain-au-Mont-d'Or : Jean-Marie Hombert (51,85%) bat Thierry Loir et le maire sortant Pierre Curtelin

Sathonay-Camp :Damien Monnier (51,32%)

Vaulx-en-Velin : la maire sortante PS Hélène Geoffroy est en tête (44,30%)

Villeurbanne : le candidat PS Cédric Van Styvendael (70,38%) gagne face à Prosper Kabalo



29/06/2020
Avec un potentiel de voix supérieur à 80 sur les 150 élus à la Métropole, le candidat écologiste devrait être élu Président de la Communauté urbaine ce jeudi 2 juillet face à François-Noël Buffet. Le résident sortant David Kimelfeld est également distancé 

Les résultats dans les 14 circonscriptions :

Elections Métropolitaines :

Les résultats définitifs par circonscription

Lyon Ouest

L'écologiste Bertrand Artigny est largement en tête avec 43,50% contre 28,63% pour Thomas Rudigoz (Liste Kimelfeld) et 27,87% pour Gérard Collomb (Liste Buffet)

Lyon Centre

L'écologiste Fabien Bagnon (47,31%) distance le président sortant David Kimelfeld (29,51%) et Pierre Chambon (Liste Buffet) (23,19%)

Lyon Nord

Le LR Pascal Blache (40,44%) devance Florence Delaunay (37,48%) et Catherine Panassier (liste Kimelfeld) (22,09%)

Lyon Est

L'écologiste Isabelle Petiot (45,24%) est largement devant Carole Burillon (liste Buffet) (29,86%) et Guy Corazzol (liste Kimelfeld) (24,90%) 

Lyon Sud

Large avance pour l'écologiste Thomas Dossus avec 56,55% des voix devant Myriam Picot (Liste Kimelfeld) (23,49%) et Christophe Geourjon (Liste Buffet) (19,95%)

Lyon Sud-Est

L'écologiste Nathalie Dehan gagne avec 47,25% devant Louis Pelaez (liste Collomb) (27,41%) et Michel Le Faou (liste Kimelfeld) (27,41%)

Villeurbanne

L'écologiste Bruno Bernard l'emporte largement (66,79%) face à Prosper Kabalo (33,21%)

Val de Saône

Marc Grivel (Liste Kimelfeld) 36,84% devance la centriste Michèle Vullien (Liste Buffet) 33,44% et l'écologiste Jérémy Camus (29,72%)

Plateau Nord Caluire

Le LR Philippe Cochet est en tête avec 52,75% contre 29,42% pour l'écologiste Séverine Hemain, 13,40% pour Cécilia Sanchez (13,40%) et 4,43% pour Emmanuelle Pelluet (Liste Collomb du 1er tour)

Rhône Amont 

La PS Hélène Geoffroy (48,72%) devance le LR Christophe Quiniou (Liste Buffet) (39,07%).

Portes du Sud

La mairie communiste sortante de Vénissieux, Michèle Picard (39,87%), devance l'alliance dirigée par Yves Blein, député LREM (33,65%)

Portes des Alpes

Le maire LR de Saint-Priest Gilles Gascon (liste Buffet) 46,35% devance l'écologiste Véronique Moreira (41,03%) et le RN Rémi Berthoux (12,61%)

Lônes et Coteaux

L'écologiste Jean-Charles Kohlhaas (36,61%) arrive tout juste en tête devant François-Noël Buffet (36,07%) soutenu par Gérard Collomb et Jean-Luc da Passano (liste Kimelfeld) (27,32%)

Ouest

Le LR Pascal Charmot est en tête avec 45,07% devant l'écologiste Hélène Dromain (30,16%) et Alain Galliano (liste Kimelfeld)(24,77%)




28/06/2020
Un hors-série pour l'été

28/06/2020

Une programmation originale pour cet été



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo