Les prix de l’immobilier dans la métropole

Date de publication : 12/02/2018


Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l’immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

OUEST LYONNAIS
Le marché dans l’ouest lyonnais se porte plutôt bien, surtout autour de Tassin, le centre de Charbonnières et Francheville-le-Haut, qui sont des valeurs sûres. "C’est un secteur attractif, collé à deux arrondissements de Lyon, le 5e et le 9e, avec un accès rapide à la ville”, explique Bertrand Rizzi, gérant de l’agence Laforêt à Tassin et qui vend des biens dans tout l’ouest lyonnais.
Le centre-ville de Tassin, très bien rénové ces dernières années, a bonne réputation. Mais il risque en même temps de stagner dans les prochaines années, notamment autour du quartier des Tuileries, proche de l’horloge, autour du chemin de la Pomme et de la rue de Lauterbourg. Beaucoup de personnes âgées qui possédaient des maisons et qui, par commodité, ont choisi de se rapatrier au centre, se sont ruées sur les derniers appartements disponibles. Comme elles étaient dans une logique de dernier achat, elles ont payé sur fonds propres, au prix fort, sans penser à la revente. Une tendance qui a fait monter les prix du neuf très rapidement, et le quartier est maintenant en train de ralentir.
Il y a aussi des zones qui émergent...

Envie de lire la suite ? Envoyez-nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour commander directement le numéro de Mag2 Lyon de février 2018 ou retrouvez-nous chez votre marchand de journaux.
Partager
Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo