Stéphane Degout : Retour aux sources

Date de publication : 12/02/2018

À 42 ans, Stéphane Degout enchaîne les productions à l’international. Ce chanteur lyrique, formé à Lyon, dont l’ascension a été fulgurante, revient en mars à l’Opéra de Lyon, la maison où il a fait ses débuts avec Don Carlos. Portrait. Par Hélène Capdeviole

Aussi banal que cela puisse paraître, la première chose que l’on remarque chez Stéphane Degout, c’est sa voix. Un timbre clair, posé, qui porte dans la cafétéria où il est attablé. Dans le milieu de l’opéra, il est baryton. À 42 ans, il a ses habitudes à Bruxelles, à Vienne, à Londres et à Paris, et tourne plus exceptionnellement aux États-Unis et dans d’autres pays d’Europe. En mars, il interprète le rôle de Rodrigue, dans Don Carlos de Verdi, à Lyon. Pour ce chanteur qui habite sur les pentes de la Croix-Rousse, c’est un retour aux sources : cela fait 14 ans qu’il n’avait pas chanté d’opéra à Lyon.
Stéphane Degout a grandi à Saint-Jean-de-Niost, dans l’Ain. Ado, il aime l’histoire et les vieilles pierres, mais le stage d’archéologie auquel il souhaite s’inscrire pendant les vacances est complet. Il se rabat donc sur le théâtre, pour lequel il se découvre alors une passion. Lui qui ambitionne de devenir acteur rentre au lycée Saint-Exupéry à la Croix-Rousse, option théâtre, évidemment. "Nos professeurs nous avaient conseillé de rejoindre la chorale, en nous disant que le chant est un bon moyen de travailler sa voix”, se souvient-il. Et de fil en aiguille, il passe le concours du conservatoire de Lyon, puis rejoint l’atelier lyrique de l’Opéra de Lyon en 1998, avant d’intégrer la troupe l’année suivante.
"Pour moi, Stéphane, c’était une évidence, raconte Hélène Lucas, sa cheffe de chant au conservatoire de Lyon. Même s’il n’était pas encore totalement formé, on pouvait déjà entendre qui il allait devenir. Sa force, c’était le naturel de sa voix.” L’artiste connaît une ascension fulgurante...

Envie de lire la suite ? Envoyez-nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour commander directement le numéro de Mag2 Lyon de février 2018 ou retrouvez-nous chez votre marchand de journaux.
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

20/04/2018
Figure de l'entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d'Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l'Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu'au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications.

20/04/2018
Le documentaire "Pédophilie, un silence de cathédrale” diffusé par France 3 le 22 mars dernier a suscité une nouvelle vague de témoignages auprès de la Parole libérée, l'association lyonnaise qui a révélé l'affaire Preynat. Interview de son président, François Devaux.

12/02/2018

Après Lyon en juin, Mag2 Lyon poursuit son analyse du marché de l'immobilier avec les communes de la métropole. Quelles sont les valeurs sûres ? Quels sont les quartiers qui montent ? Et quels sont ceux à éviter ? Par Hélène Capdeviole

12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo