“Mieux expliquer le sens de notre action”

Date de publication : 20/04/2018

Figure de l’entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d’Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l’Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu’au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications. Par Lionel Favrot

Connaissant votre franc-parler, on attendait un Bruno Bonnell plus musclé à l’Assemblée… La politique vous a assagi ?
Bruno Bonnell : Pas du tout ! Je reste fidèle à ma devise : parler en public quand j’estime que c’est nécessaire. On avait un programme très chargé à l’Assemblée et je n’allais pas l’alourdir par des effets de manche ! Il ne faut pas non plus confondre les députés de la majorité avec ceux de l’opposition. Nous, on est surtout là pour s’assurer que les lois annoncées sont votées. Enfin, je suis entré en politique pour appliquer de nouvelles pratiques. Je ne voulais pas recommencer un système d’obstruction comme les frondeurs sous François Hollande.
Pourtant, certains journalistes commencent à percevoir les premières divisions d’En Marche…
Objectivement, je ressens un peu de frustration chez les journalistes car, sous la précédente législature, du fait des frondeurs, il y avait quasiment deux partis de la majorité sur les bancs de l’Assemblée. Nous, on veut faire évoluer les textes en fonction de nos domaines de compétence, mais on ne veut rien bloquer.
Quand Jean-Michel Fauvergue, l’ancien patron du Raid, estime que le Gouvernement pourrait en faire davantage dans la lutte contre le terrorisme, c’est quand même une critique !
C’est un avis d’expert. Jean-Michel Fauvergue a exprimé son opinion pour compléter le dispositif mis en place...

Envie de lire la suite ? Envoyez-nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour commander directement le numéro de Mag2 Lyon d’avril 2018 ou retrouvez-nous chez votre marchand de journaux.
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 



01/04/2020

Auteur de plusieurs livres remarqués sur l'intelligence émotionnelle, le lyonnais Christophe Haag, professeur à l'EMLyon, livre quelques conseils pour ce confinement prolongé d'au minimum 15 jours, et probablement renouvelé jusqu'à début mai.






Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo