“Mieux expliquer le sens de notre action”

Date de publication : 20/04/2018

Figure de l’entrepreneuriat lyonnais, de la fondation d’Infogrames à son rebond dans la robotique, Bruno Bonnell était très attendu sur les bancs de l’Assemblée. Il a finalement semblé plus discret que prévu jusqu’au buzz provoqué par ses déclarations au Monde début avril. Explications. Par Lionel Favrot

Connaissant votre franc-parler, on attendait un Bruno Bonnell plus musclé à l’Assemblée… La politique vous a assagi ?
Bruno Bonnell : Pas du tout ! Je reste fidèle à ma devise : parler en public quand j’estime que c’est nécessaire. On avait un programme très chargé à l’Assemblée et je n’allais pas l’alourdir par des effets de manche ! Il ne faut pas non plus confondre les députés de la majorité avec ceux de l’opposition. Nous, on est surtout là pour s’assurer que les lois annoncées sont votées. Enfin, je suis entré en politique pour appliquer de nouvelles pratiques. Je ne voulais pas recommencer un système d’obstruction comme les frondeurs sous François Hollande.
Pourtant, certains journalistes commencent à percevoir les premières divisions d’En Marche…
Objectivement, je ressens un peu de frustration chez les journalistes car, sous la précédente législature, du fait des frondeurs, il y avait quasiment deux partis de la majorité sur les bancs de l’Assemblée. Nous, on veut faire évoluer les textes en fonction de nos domaines de compétence, mais on ne veut rien bloquer.
Quand Jean-Michel Fauvergue, l’ancien patron du Raid, estime que le Gouvernement pourrait en faire davantage dans la lutte contre le terrorisme, c’est quand même une critique !
C’est un avis d’expert. Jean-Michel Fauvergue a exprimé son opinion pour compléter le dispositif mis en place...

Envie de lire la suite ? Envoyez-nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour commander directement le numéro de Mag2 Lyon d’avril 2018 ou retrouvez-nous chez votre marchand de journaux.
Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

28/06/2020

Albigny-sur-Saône : Yves Chipier  (47,38%)

Bron : le LR Jérémie Bréaud (51,23%) bat le maire sortant PS Jean-Michel Longueval

Charbonnières-les-Bains : le maire sortant Gérald Eymard DVD est réélu (44,89%)

Charly : Olivier Araujo DVD (52,91%) bat la maire sortante Corinne Barbasso-Bruas

Chassieu : ex-aequo inhabituel entre deux DVD Jean-Jacques Selles et Sylvaine Coponat (42,09%) avec l'écologiste Joëlle Percet en arbitre (15,82%°

Collonges-au-Mont-d'Or : Le maire sortant DVD Alain Germain est réélu (59,48%)

Craponne : Sandrine Chadier DVD (50%)

Ecully : Sébastien Michel DVD (49,60%)

Francheville : Le maire sortant LR Michel Rantonnet (50,88%) est réélu avec seulement 72 voix d'avance sur Bernard Legrand

Genay : la mairie sortante Valérie Giraud l'emporte (50,65%)

Givors : Mohamed Boudjellaba a une courte avance (28,88%) sur Christiane Charnay (28,24%)

Meyzieu : le maire sortant LR Christophe Quiniou (37,70%) devance de peu le DVG Issam Benzeghiba (35,86%)

Mions : le maire sortant LR Claude Cohen (58,53%)

La Mulatière : Véronique Deschamps (51,16%)

Oullins : la maire sortante Clotilde Pouzergue DVD (51,32%) devance l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or : Patrick Guillot (50,20%

Saint-Didier-au-Mont-d'Or : Marie-Hélène Mathieu (50,29%)

Saint-Fons : Christian Duchêne (Union de la gauche) 51,68% bat la maire sortante centriste Nathalie Frier

Saint-Genis-Laval : la centriste Marylène Millet (45,08%) bat le maire sortant centriste Roland Crimier

Saint-Romain-au-Mont-d'Or : Jean-Marie Hombert (51,85%) bat Thierry Loir et le maire sortant Pierre Curtelin

Sathonay-Camp :Damien Monnier (51,32%)

Vaulx-en-Velin : la maire sortante PS Hélène Geoffroy est en tête (44,30%)

Villeurbanne : le candidat PS Cédric Van Styvendael (70,38%) gagne face à Prosper Kabalo



17/08/2020

TÉLÉCONSULTATION ASSISTÉE 


17/08/2020
Un hors-série Mag2Lyon
9e édition en kiosque !

28/06/2020
Un hors-série pour l'été

28/06/2020

Une programmation originale pour cet été



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo