Le jeu de séduction de Salim Kechiouche

Date de publication : 20/04/2018

Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s’est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s’appuyant sur une plastique d’athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d’Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre. Par Laura Daniel

Ces derniers mois, son visage est partout. Depuis le début de l’année, Salim Kechiouche s’est retrouvé à l’affiche de pas moins de trois films : fin janvier, il tenait le premier rôle dans Voyoucratie, thriller indé du duo FGKO, avant d’enchaîner en février avec Corps étranger, triangle amoureux sur fond d’immigration signé Raja Amari. Surtout, il fait partie des têtes d’affiche du très attendu Mektoub My Love, marquant le retour d’Abdellatif Kechiche après La vie d’Adèle, palme d’or 2013 à Cannes. Une exposition qui devrait permettre à l’acteur d’enfin se faire connaître du grand public, lui qui, à bientôt 38 ans, a pourtant déjà une vingtaine d’années de carrière et une trentaine de films à son actif. "Il tourne beaucoup et est vraiment aimé par les gens du métier. Je pense que Mektoub My Love va encore renforcer cette envie autour de lui et, j’espère, lui ouvrir de nouveaux horizons”, assure son agent, Pauline Rostoker, qui le côtoie depuis une dizaine d’années.
Dans le film, il interprète le personnage de Tony, play-boy aussi charmeur que baratineur. Un registre taillé sur pièce pour l’acteur au physique athlétique et sculpté par un passé de sportif de haut niveau. Quitte à le cantonner parfois à ces rôles de séducteur : "C’est quelqu’un de très beau, il a du charisme...

Envie de lire la suite ? Envoyez-nous un mail à redaction@mag2lyon.com pour commander directement le numéro de Mag2 Lyon d’avril 2018 ou retrouvez-nous chez votre marchand de journaux.

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 





12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.



Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo