Coronavirus : Laurent Wauquiez appelle à lancer un “pont aérien de cash vers les entreprises”

Date de publication : 22/03/2020

Le Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé un plan de 600 millions d’euros, le plus important des Régions de France. Laurent Wauquiez a précisé qu’il lui était possible de débloquer ces fonds exceptionnels grâce à une gestion suffisamment saine pour avoir cette "force de frappe”. Des prêts de trésorerie vont être débloqués pour les entreprises à hauteur de 260 millions d’euros, sur 7 ans avec un différé de remboursement de 2 ans. Les auto-entrepreneurs et assimilés sont concernés par un plan d’aide de 114 millions d’euros, le commerce et l’artisanat voient les plans déjà en cours renforcés de 75 millions d’euros. La Région va également venir en aide aux 300 entreprises de transport d’Auvergne-Rhône-Alpes pour 20 millions d’euros afin de les accompagner dans la prise en charge de leurs frais fixes puisque leurs activités ont été pour certaines réduites à zéro. Les acteurs culturels seront également accompagnés. L’évènementiel, fortement impacté, n’est pas oublié pour 15 millions d’euros. Laurent Wauquiez a précisé être très attentif aux entreprises pouvant être mobilisés pour produire ce qui manque actuellement : masques, gel hydroalcoolique, … Des entreprises textiles comme les Tissages de Charlieu ou Porcher ont déjà été mobilisés. 

Un numéro Vert a été ouvert aux entreprises pour se signaler : 08 05 38 38 69.


(1) Grand Est 100 millions d’euros, Bretagne 87 millions d’euros, Occitanie 60 millions d’euros, Pays de Loire 50 millions d’euros, PACA 12 millions d’euros, Hauts de France 50 millions d’euros

---------------

Dossier spécial : Comment la région lyonnaise résiste au Coronavirus


Mesures spécifiques prises par les villes, la Métropole de Lyon, le Département ou la Région, initiatives pour faciliter l’entraide, les conseils pour mieux vivre son confinement, les polémiques… Sans oublier les recherches pour mettre au point un traitement ou un vaccin. Des informations actualisées et complétées régulièrement.


La rédaction a décidé de rassembler les dernières informations utiles pour traverser cette crise sanitaire aux impacts sociaux et économiques majeurs. C’est d’autant plus nécessaire que de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer une certaine confusion dans la communication gouvernementale dans ces premiers temps de confinement. Exemple avec l’Union des Familles Laïques (https://urlz.fr/c9XJ) qui soulève les incohérences entre les ministres de l’Intérieur et de la Santé qui intiment de rester confinés, et la ministre du Travail qui reproche aux entreprises refusant de laisser leurs salariés travailler sans mesure de protection, d’être "défaitistes”.

L’évolution de la pandémie dans la région est à suivre en cliquant sur ce lien : https://urlz.fr/ca8O.


Pour sortir

Chacun doit imprimer et remplir une attestation de déplacement dérogatoire à télécharger sur le site du ministère de l’intérieur (cliquer sur ce lien direct : https://urlz.fr/c6nI). Il faut en avoir une par personne et par sortie du domicile, en précisant le motif. Exemple : achats de première nécessité dans des établissements autorisés : épicerie, pharmacie, réparation auto, tabac-presse etc… Liste en annexe ci-dessous (1). Ou encore se rendre sur son lieu d’activité professionnelle dans les cas où le télétravail est impossible.

L’employeur peut remplir un justificatif professionnel de déplacement, également téléchargeable sur www.interieur.gouv.fr, (cliquer sur ce lien : https://urlz.fr/c6nI).


Commerces

Ce qui est alimentaire peut ouvrir de même que les pharmacies et les marchands de journaux. 

Les concessions automobiles ont fermé mais certaines conservent des ateliers de réparation ouverts sur rendez-vous pour leurs clients personnels de santé comme Nomblot à Villefranche-sur-Saône.

Malgré ces autorisations, les modes de fonctionnement diffèrent selon la taille et l’emplacement ou encore les consignes des fédérations professionnelles. Certains commerces ont même le droit d’élargir leurs horaires comme les boulangeries désormais autorisées à ouvrir sept jours sur sept par dérogation du Ministère de Travail. Objectif affiché : confirmer aux yeux des consommateurs qu’il n’y a pas de risque de pénurie en leur permettant d’acheter du pain régulièrement pour ne pas stresser. En effet, certains consommateurs ont acheté plusieurs dizaines de baguettes au lieu d’une lors des jours précédants le confinement. Cette mesure est contestée par les artisans-boulangers car ils craignent que cela favorise les chaînes mieux capables de tenir ce rythme en termes de personnels. Dans certains villages, certains ont déjà opté pour des horaires réduits, par exemple à la demi-journée.

La grande majorité des marchands de journaux restent ouverts, même si c’est parfois avec des horaires adaptés comme pour les points de vente multiples de certains villages.

Ces professionnels n’ont pas accès pour l’instant à des masques en quantité suffisante, car l’Etat n’en ayant pas stocké suffisamment, il les réserve prioritairement aux professions médicales. En résumé, il avait été décidé de stocker suite à des épidémies précédentes de virus respiratoires, un millard de masques chirurgicaux et 600 millions de masques aux normes FFP2, mais ce stock n’a pas été renouvelé. Du coup, il s’est réduit à 117 millions de masques chirurgicaux pour adultes et aucun stock stratégique d’État en masques FFP2 n’avait été constitué selon les déclarations du ministre de la Santé (cliquer sur ce lien : https://urlz.fr/c9Xa).

La polémique sur ce manque de masques s’est étendu aux professionnels et artisans du BTP dont les fédérations ont décidé d’appeler leurs adhérents à suspendre leurs chantiers faute de pouvoir appliquer les mesures de distanciation sociale. Laurent Wauquiez, le Président du Conseil Régional, est monté au créneau en demandant au Premier Ministre de ne pas laisser aux seuls entrepreneurs la responsabilité de continuer ces chantiers dans ces conditions tout en abondant le fond d’indemnisation des entreprises de 15 millions d’euros.


Vaccins et traitements

L’Hôpital de la Croix-Rousse, en pointe dans les maladies infectieuses, fait partie de l’essai clinique Discovery dans le cadre du consortium pour tester cinq antiviraux dont le fameux antipaludéen chloroquine défendu par le Dr Raoult à Marseille. D’autres experts ont émis des doutes comme le Pr Bruno Lina, un virologue lyonnais réputé qui considère que sa fenêtre thérapeutique, c’est-à-dire son seuil minimum d’efficacité, avant d’être au contraire toxique, est très étroite.

Des équipes comme celle du laboratoire lyonnais codirigé par Manuel Rosa-Calatrava, directeur de recherche à l’Inserm, et cofondateur de la start-up Signa therapeutics, travaille sur le repositionnement d’un médicament initialement développé pour agir contre le VIH, et qui a déjà été testé pour lutter contre Ebola ou encore le Mers-Cov, qui a sévi au Moyen-Orient. 

Plusieurs équipes lyonnaises travaillent par ailleurs sur la mise au point d’un vaccin, notamment l’Institut Mérieux.


Dentistes

Les cabinets sont fermés mais l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes précise avoir mis en place un dispositif pour répondre aux urgences réelles et sérieuses : douleurs, abcès, traumatisme, hémorragie... "Dès ce lundi matin, toutes les interventions liées à des soins de confort, esthétiques ou prothétiques sont reportées sine die.”, insiste leur syndicat régional, l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes (CD ARA) qui ajoute "chaque chirurgien-dentiste aura pour mission d’assurer une permanence téléphonique et d’évaluer le degré d’urgence de son patient.” La patient sera orienté  vers une cellule de crise de régulation départementale qui sera seule habilitée à orienter le patient vers la structure publique ou privée (cabinets dentaires d’astreinte, centre hospitalier ou faculté d’odontologie) la plus proche.

"Les cabinets dentaires doivent être fermés à l’accueil physique, mais doivent conserver une permanence téléphonique, afin de pouvoir gérer par téléphone leurs patients et éviter ainsi l’engorgement du système de régulation”, résume le docteur Eric Lenfant, président de l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes. Ce professionnel précise que plusieurs milliers de protections individuelles ont déjà été distribuées par l’URPS qui avait anticipé la pénurie, mais "conscient que la bataille ne fait que commencer”, il lance aussi un appel au don de masques.


Plateforme gouvernementale "jeveuxaider" pour les associations

Le Gouvernement lance la Réserve civique-Covid 19 jeveuxaider.gouv.fr.. Objectif : "limiter l’impact social de la crise sanitaire.” En effet, les associations manquent de bénévoles actuellement d’autant qu’un tiers d’entre eux est âgé de plus de 70 ans, donc particulièrement à risque et confinés. "Plusieurs points de distribution pour les plus démunis ont déjà dû fermer leurs portes ces derniers jours faute de bénévoles”, selon le gouvernement qui affirme avoir ouvert cette plate-forme pour "garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires”. Les associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc… peuvent faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions vitales : 1- aide alimentaire et d’urgence 2. garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide sociale à l’enfance 3. lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap 4. solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés..). Le Gouvernement s’engage à ce que ces 4 missions précitées soient réalisées "dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire, définies en lien avec le ministère de la Santé.”


Gestion de la crise dans la région lyonnaise : 


---------------REGION AUVERGNE RHONE ALPES

La Région a débloqué 20 millions d’euros pour acheter du matériel médical, notamment des appareils respiratoires. Deux millions de masques ont été commandés ce week-end auprès d’entreprises textiles de la Région qui se sont reconverties pour l’occasion a annoncé son président Laurent Wauquiez. Ils seront livrés en priorité aux soignants. Toutes les entreprises de la région à même de produire des gels hydroalcooliques, masques, gants ou blouses sont invitées à se signaler sur achats@auvergnerhonealpes.fr


Ses 60 robots de téléprésence lycéenne ont été déployés dans les EHPAD pour aider au maintien du lien social vu que les établissements scolaires sont fermés et que les visites extérieures sont interdites pour limiter la propagation du virus. Ces robots servent habituellement à maintenir le lien avec les élèves qui ne peuvent plus aller à l’école parce qu’ils sont malades ou blessés. Cinq ont été livrés dès le 19 mars à Pollionnay, Anse, Villefranche-sur-Saône et Beaujeu. Cela pourrait concerner 4 000 familles selon la Région qui précise avoir mobilsé des étudiants du secteur médico-social pour veiller à leur bon fonctionnement. 


Dès le 10 mars, la Région avait débloqué des crédits de refinancements de 10 000€ mais aussi un prêt à taux zéro de deux ans qu’elle a cautionné, pour venir en aide aux commerçants, artisans et professions libérales de La Balme-de-Sillingy, un des premiers clusters du coronavirus en France qui avaient vu leur chiffre d’affaires chuter de 50 à 80%. 


---------------METROPOLE DE LYON

"Le président de la Métropole David Kimelfeld a créé une cellule de crise, dirigée par le directeur général des services Olivier Nys, avec l’ensemble des services”, a annoncé cette institution. Dans le Mag2Lyon de mars, paru 15 jours avant l’annonce du confinement, David Kimelfeld précisait déjà préparer le plan de continuation d’activités (PCA) alors que l’Etat se montrait encore très prudent de peur d’affoler la population. "Cette cellule travaille en étroite collaboration avec les services de la Préfecture, de l’Agence Régionale

de Santé et de toutes les collectivités territoriales de la Métropole”, ajoute la Métropole de Lyon. Les agents de la Métropole ont reçu des masques, des gels et des gants dans des fonctions qui le nécessitent : Maisons de la Métropole, PMI, collecte des déchets, traitement des eaux usées, agents dans les collèges, agents de la protection de l’enfance, assistantes familiales… La Métropole a également donné 100 000 masques à l’ARS et commandé des masques aux Tissages de Charlieu qui se sont reconvertis pour l’occasion. Les agents de service d’accompagnement et d’aide à domicile (SAAD) peuvent récupérer des masques en pharmacie.

La Métropole a aussi acheté 4 000 litres de gel hydroalcoolique à Segens, une entreprise locale. "Des agents volontaires de la Métropole réaliseront le conditionnement de 40 000 flacons de gel pour être mis à disposition de nos agents ou de ceux des communes de la Métropole”, précise ses services. 


Un fond d’urgence de 100 millions d’euros pour les TPE et les auto-entrepreneurs

Il prévoit une aide exceptionnelle de 1 000 euros par mois, en mars et en avril. Cette aide complète celle de l’État (1500€). La Métropole précise que cela pourrait concerner 30 000 bénéficiaires, c’est-à-dire "les indépendants, auto-entrepreneurs et les TPE de la Métropole éligibles au fonds de solidarité lancé par l’État”. Exemple : "les restaurants, bars ou cafés réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros ayant perdu plus de 70% de chiffre d’affaires, à condition qu’il s’agisse de l’activité principale pour les micro-entrepreneurs.”


Les services maintenus : 

Priorité au ramassage des ordures ménagères. En revanche, seuls 30% du nettoyage des rues est maintenu. 

Eau et assainissement : situation normale.

Transports en commun : même amplitude d’horaire mais fréquence abaissée de 50% à partir du lundi 23 mars. Le Sytral s’engage au remboursement des abonnements TCL pendant toute la période confinement. Les véhicules, valideurs et assises en station sont désinfectées régulièrement.

Permanence téléphonique au sein des Maisons de la Métropole, de 9h à 17h. 

Un Plan contact COVID-19, sur la base des dispositifs du Plan Canicule, a été activé pour les habitants considérés comme vulnérables, notamment les personnes âgées.

Les restaurants sociaux restent ouverts, notamment pour les MNA.

Les maraudes sont maintenues.

La Croix-Rouge a ouvert un lieu d’accueil, l’État a ouvert un hôtel pour les personnes sans domicile fixe.

Protection de l’enfance : de nombreux travailleurs sociaux se sont portés volontaires pour aider les personnels de l’Institut Départemental de l’Enfance et de la Famille (IDEF).

50 % des collèges restent ouverts pour accueillir les enfants des personnels de santé.
Trois collèges seront ouverts 7j/7 à proximité des principaux centres hospitaliers du territoire afin d’accueillir les enfants du personnel soignant : le collège Dargent – Lyon 3e, le collège Picasso – Bron, le collège Giono – Saint-Genis-Laval.  

Les travaux de voiries urgents et de sécurité.


Aides sociales : une mesure exceptionnelle : l’automaticité de la reconduction des aides sociales pour les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA), de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), de l’Aide

La Métropole garantit le versement de toutes ses subventions aux associations et partenaires (culture, sport, insertion, éducation au développement durable…), quel que soit le bouleversement de leurs programmes d’activités.


Les services fermés : 

Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) avec maintien d’un accueil téléphonique.

Fin des visites extérieures dans les EHPAD 


Le parc de Miribel fermé

Fermeture des berges du Rhône et de la Saône, de la voie verte, des deux parcs métropolitains de Parilly et de Lacroix-Laval, des accès et des parkings du Parc de Miribel.


Création d’une Réserve Métropolitaine

Constituée, précise la Métropole, sur la base d’un appel au volontariat auprès de ses agents pour réaliser des missions essentielles : assurer la continuité du service public (appels téléphoniques aux personnes fragiles, protection de l’enfance…), réaliser des missions d’intérêt général (appui auprès de la banque alimentaire par exemple)…

Cet appel au volontariat a été élargi à l’ensemble des habitantes et habitants de la Métropole, grâce à la plateforme déjà existante « Tous Unis Tous Solidaires ». Ce dispositif permettra de mettre en relation les associations ou des structures ayant des besoins urgents de renforts et des personnes volontaires pour réaliser des missions simples (distribution de repas, maintien du lien avec les personnes âgées, aide aux devoirs…). La Croix-Rouge s’est portée volontaire pour former les bénévoles aux gestes barrière, afin de garantir leur sécurité.


Publication quotidienne sur le site internet du Grand Lyon des informations nécessaires aux habitants www.met.grandlyon.com/coronavirus-le-point-sur-la-situation-dans-la-metropole/


--------------------------LYON

La Ville de Lyon a mis en place un comité de suivi stratégique et opérationnel permanent placé sous l’autorité du maire.


Ce qui fonctionne : 

Des services prioritaires sont ouverts notamment pour accueillir les enfants du personnel soignant : Centre Social Vitalité 7 rue Sainte-Polycarpe dans le 1er, Ecole Julie-Victoire Daubié 45 rue Victorien Sardou dans le 7e par la MJC Laënnec. La Ville précise que pour la première semaine de confinement 60 écoles ont déjà accueilli de 7h50 à 18h30, mercredi compris, en moyenne 180 enfants par jour.

Deux maisons médicales de garde sont ouvertes en journée pour les soins ambulatoires pour des consultations de lever de doute orienté par le 15 : Berthelot et Valmy.

Les visites extérieures sont interdites dans les EHPAD où les repas ne sont plus pris collectivement mais en chambre ou appartement.

Les six opérateurs de portage de repas à domicile sont toujours en activité.

Les Bains Douches et le restaurant social sont ouverts. Des bornes fontaines ont été rouvertes. Le Centre communal d’actions sociales collabore avec l’association Entourage pour informer les sans-abris. 

Le parking en surface est gratuit depuis jeudi 19 mars.

Les marchés restent ouvert à condition de respecter les gestes barrières notamment la distance d’1mètre.


Ce qui est fermé :

Les parcs (Tête d’Or, Blandan, Gerland…) et jardins, ainsi que les Berges du Rhône.

Les lieux culturels et sportifs sont fermés : piscines, patinoires, bibliothèques, théâtres, musées…



Une MJC virtuelle : la MJC Monplaisir a fermé ses portes et placé ses équipes en télétravail tout en assurance avec des volontaires l’accueil des enfants des personnels soignants. Ses équipes ont aussi décidé de proposer à distance des activités avec des conseils pour passer le temps annonce son directeur Brice Gourdol. http://www.mjcmonplaisir.net



CULTURE

Le musée d’art contemporain, déjà fermé pour travaux, a mis sur son site (http://www.mac-lyon.com) plusieurs visites virtuelles en 3D. Certaines fonctionnent sur tous les ordinateurs. Exemple : Maxwell Alexandre, jeune artiste brésilien en résidence https://my.matterport.com/show/?m=5EvDdLSQm7G&lang=fr

Partager

LES DERNIERES ACTUALITES

23/03/2020

Tout comme les professionnels du BTP, le monde de l'Automobile attend des éclaircissements du gouvernement sur la conduite à tenir. 





12/09/2016
La Stéphanoise Elodie Clouvel participera à Rio de Janeiro à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Mais en parallèle de sa discipline, le pentathlon, elle baigne dans d'autres activités. Elle est également gendarme, mannequin et peut-être même future actrice. Une véritable ambassadrice de son sport. Portrait.

20/04/2018
Cet ancien champion de boxe ayant grandi à Vaulx-en-Velin s'est fait une place à coups de seconds rôles dans le cinéma français, s'appuyant sur une plastique d'athlète, une discipline de fer et une capacité à tout interpréter. En 2018, il se retrouve sur le devant de la scène avec la sortie de trois films dont le très attendu Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche, où il campe un dragueur insouciant. Rencontre.


Retrouvez-nous sur



Création de site internet: Cianeo